mis à jour le

ALIOU DIA, LEADER DE «FORCES PAYSANNES» «Les récoltes de cette année ne seront pas rentables»

Les récoltes de cette année ne seront pas fameuses, selon Aliou Dia de «Forces paysannes». Ce fait est imputé à la mauvaise qualité des semences.

La campagne agricole de cette année ne sera pas rentable. Non seulement, les semences ne sont pas certifiées mais sont onéreuses. Ces révélations sont d'Aliou Dia, président du mouvement «Forces paysannes». Insistant sur cette cherté des semences, il précisera que la plupart des graines acheminées en zone rurale ne pourront être vendues. Aussi, la production de cette année ne répondra-t-elle pas, tout comme celle des années passées, aux attentes espérées. Cette déficience sera le résultat de la mauvaise qualité des semences distribuées aux paysans. Poursuivant, Dia de constater que faute d'alternative, les paysans se sont contentés de graines de qualité inférieure. Il s'est ainsi exprimé à la sortie d'une réunion avec le premier ministre et le ministre de l'agriculture, sur la question de la qualité des semences. Cette réunion est la troisième ou quatrième du genre à prédire des changements pour la prochaine campagne agricole.

L'arachide boostée

Aussi, est-il, désormais préconisé la mise en place de structures de certification de la qualité des semences, pour que, «l'année prochaine, des semences de qualité et en quantité suffisante puissent être fournies au monde agricole», dira Abdoul Mbaye. Le premier ministre de préciser que le gouvernement va travailler à la mise en place d'un plan d'urgence allant dans le sens de la reconstitution du capital semencier. Mais, l'accent sera mis surtout sur la qualité des graines d'arachide, révèle le Pm. «La production arachidière de l'année dernière n'a pas dépassé celle de 1960, année de l'indépendance», dira Abdoul Mbaye. Pour améliorer les rendements agricoles, on a certes besoin d'eau et d'engrais, mais surtout, de semences de qualité, selon le Pm qui espère que cette année marquera la fin «de l'utilisation des graines tout venant».

Insuffisances d'un choix

«Et durant toutes ces années, nous avons trouvé un système qui favorisait le spéculateur, au détriment du producteur. Lequel système ne garantissait pas le développement de la production agricole et coûtait excessivement cher à l'état. En dix ans, il a grignoté près de 100 milliards de F Cfa», déplorera M. Mbaye qui, toutefois, estime que cette réunion interministérielle «a satisfait les différents partenaires du Sénégal que sont la Banque mondiale, l'Union européenne et le Fonds des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture». A sa suite, le ministre de l'Agriculture, Abdoulaye Baldé, de rassurer que le capital semencier a bénéficié, cette année, «de 5 milliards et au fur et mesure, un plan triennal fera qu'au moins la même somme puisse être investie pour sa reconstruction». Le ministre reconnait aussi que la situation est favorable «au stress». Mais, les prédictions météorologiques peuvent permettre de se libérer de certaines craintes. «Il n'y a pas péril en la demeure, pour le moment : au sud, les pluies redeviennent régulières. Si cette tendance se maintient, partout ailleurs, la situation sera normale à légèrement excédentaire», précisera-t-il.

Christine MENDY

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

leader

AFP

Maroc: le leader de la contestation dans le Rif devant un juge

Maroc: le leader de la contestation dans le Rif devant un juge

AFP

Maroc: début du procès du leader de la contestation dans le Rif

Maroc: début du procès du leader de la contestation dans le Rif

AFP

Maroc: fin de cavale pour le leader de la contestation dans le Rif

Maroc: fin de cavale pour le leader de la contestation dans le Rif

récoltes

group promo consulting

Inondation 2012 : Tous les fonds récoltés ont été reversés au Trésor public, selon Mbaye Ndiaye

Inondation 2012 : Tous les fonds récoltés ont été reversés au Trésor public, selon Mbaye Ndiaye

Nabil

Journée de collecte de fonds pour les réfugiés maliens du Burkina : Plus de 11 millions de FCFA récoltés

Journée de collecte de fonds pour les réfugiés maliens du Burkina : Plus de 11 millions de FCFA récoltés

Actualités

En vidéo : Le feu bactérien ravage 50 à 70 % des récoltes de poire

En vidéo : Le feu bactérien ravage 50 à 70 % des récoltes de poire