mis à jour le

Angola : l'ancien commandant de police Quim Ribeiro condamné à 15 ans de réclusion criminelle

Une peine de 15 ans de réclusion criminelle vient d'être prononcée à l'encontre de Quim Ribeiro, l'ancien commandant de police de Luanda qui était jugé, avec vingt de ses co-accusés, pour détournement des fonds à la Banque nationale d'Angola BNA en août 2009 et pour le double assassinat d'un officier supérieur de la police ainsi que d'un fonctionnaire des services pénitentiaires le 21 octobre 2010.


L'avocat de Quim Ribeiro, Sergio Raimundo, a décidé de faire appel de cette décision que lui et ses collègues de la défense qualifient d'aberration estimant que leurs clients ont été condamnés sur base de présomptions.
Parmi les condamnés, se trouvent d'anciens collaborateurs de l'ancien patron de la police de Luanda qui, eux, ont écopé de peines d'emprisonnement inférieures à 15 ans.

Affaire de l'agression de deux femmes dans un supermarché de Luanda : 7 condamnations à six mois de prison et 4 acquittements

Le verdict vient également de tomber dans l'affaire du passage à tabac de deux femmes par 11 individus en décembre 2012 à l'intérieur du supermarché Prelex situé au Bairro (quartier) Golfe I, dans la périphérie de Luanda. Les images vidéo de cette agression diffusées sur youtube avaient été présentées, à tort, comme un acte xénophobe à l'encontre des femmes congolaises.

Sept prévenus dans cette affaire ont été condamnés à six mois de prison alors que 4 autres ont été acquittés. Cependant, les sept individus bénéficient d'une liberté sous caution en attendant l'issue du recours interjeté par leurs avocats. -La vidéo de cette agression d'une rare violence, qui s'était déroulée en décembre 2012, a été montrée au cours du procès. Sur ces images postées sur Youtube, les deux Angolaises sont frappées à coups de bâtons, de machette et de barre de fer par un groupe d'individus, puis enchaînées et attachées à un poteau. Les intéressées ont été même forcées à avaler du piment.

Reconnaissant les faits, Pedro Sampaio, le propriétaire du supermarché et l'un des 11 hommes interpellés en février dernier pour leur implication présumée dans le passage à tabac des deux femmes, avait déclaré devant la presse : « Ces femmes ont été punies pour avoir dérobé deux bouteilles de champagne et un savon dans le supermarché » |Josssart Muanza (AEM)

À LIRE EGALEMENT SUR

Africatime.com>>>>

AFRIQUECHOS.CH

Ses derniers articles: Angola : le général Bento Kangamba accusé de trafic sexuel au Brésil  Congo : 27ème édition de la journée nationale de l'arbre  Sondage : des cinq pays africains qualifiés au Mondial 2014, qui peut créer la surprise ? 

Angola

AFP

France: la mère et la soeur d'un ingénieur tué en Angola reçues

France: la mère et la soeur d'un ingénieur tué en Angola reçues

AFP

RDC: les représentants de France, Angola et Rwanda convoqués après des propos de Macron

RDC: les représentants de France, Angola et Rwanda convoqués après des propos de Macron

AFP

Sept morts dans un accident d'avion en Angola

Sept morts dans un accident d'avion en Angola

police

AFP

Sénégal: un étudiant tué dans des affrontements avec la police

Sénégal: un étudiant tué dans des affrontements avec la police

AFP

Centrafrique: une marche d'opposants dispersée par la police

Centrafrique: une marche d'opposants dispersée par la police

AFP

Ouganda: deux morts lors de la découverte par la police d'un "centre de radicalisation"

Ouganda: deux morts lors de la découverte par la police d'un "centre de radicalisation"