mis à jour le

Législatives togolaises : Descente aux enfers de Gilchrist

Au Togo,  la violence semble faire partie du jeu  politique. A la veille de consultations électorales ou lors de proclamations de  résultats provisoires, on marche, on casse, on brûle le macadam et on s'entretue, parfois par centaines. Consubstantielle au régime du général Eyadéma,  cette violence, devenue une culture politique, est née lors des revendications démocratiques lancées dans les rues de Lomé à partir des années 90. Et la répression militaire est passée ici de sa dimension sélective et ciblée frappant des dissidents politiques ou supposés tels à une dimension massive.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

législatives

AFP

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

AFP

Maroc: les islamistes remportent les législatives

Maroc: les islamistes remportent les législatives

AFP

Les législatives au Maroc, des enjeux limités

Les législatives au Maroc, des enjeux limités