mis à jour le

Constitution de 2011 : une mise à niveau politique

Il sera retenu, par les coutumiers de la chronique de la vie politique marocaine, que la fête du Trône de 2013 est célébrée alors que nous avons des ministres démissionnaires du gouvernement, un vénérable parti de la majorité parlementaire qui rue dans les brancards après avoir claqué la porte gouvernementale, un président du Parlement qui doit son poste à un équilibre politique qui n'est plus qu'un lointain souvenir, un chef du gouvernement qui mène dans une conjoncture difficile des négociations harassantes pour replâtrer sa majorité et un parti politique vainqueur aux dernières élections qui a vraiment du mal à avoir de vrais amis, et surtout à les garder, comme des alliés fiables et durables.

en lire plus

MAP

Ses derniers articles: SM le Roi Mohammed VI au Mali: Une visite  La diversité de l'échiquier politique et le choix démocratique font du Maroc une exception dans la région arabe (Zhor Chakkafi)  SM le Roi Mohammed VI au Mali: Une visite 

Constitution

AFP

Côte d'Ivoire: promulgation de la nouvelle Constitution

Côte d'Ivoire: promulgation de la nouvelle Constitution

AFP

Côte d'Ivoire: 2 opposants

Côte d'Ivoire: 2 opposants

AFP

Côte d'Ivoire: ouverture de la campagne du référendum sur la Constitution

Côte d'Ivoire: ouverture de la campagne du référendum sur la Constitution

politique

AFP

Maroc: décès d'une figure historique de la politique

Maroc: décès d'une figure historique de la politique

AFP

Nigeria: l'ex-gouverneur James Ibori pourrait revenir en politique

Nigeria: l'ex-gouverneur James Ibori pourrait revenir en politique

AFP

Nigeria: manifestation contre la politique du gouvernement

Nigeria: manifestation contre la politique du gouvernement