mis à jour le

L’UGTT appelle à dissoudre le gouvernement provisoire

La commission administrative de la centrale syndicale UGTT qui se réunit ce soir à Gammarth ( nord de Tunis ) , vient de décider suite aux différents actes de violences qui secouent le pays depuis l'assassinat de l’opposant Mohamed Brahmi survenu jeudi 18 juillet courant et le charnier de cette fin d’après midi à jbel Châambi ( neuf jeunes soldats horriblement égorgés par un goupe islamiste terroriste ) .

La centrale syndicale et après concertation avec les différents partis politiques de l'opposition, la centrale patronale du  UTICA , l'ordre national des avocats et la ligue tunisienne des droits de l'Homme ( LTDH ) , a décidé d'appeler à la dissolution du gouvernement provisoire dirigé par le Khouanji ( islamiste ) Ali Laârayedh et dominé par sa secte .

C'est ce qu'a déclaré Bouali Mbarki dans un entretien accordé à la chaîne TV nationale Al-Watania 1.

Le responsable syndical a aussi indiqué la nécessité de la formation d'un gouvernement d'union nationale constitué de technocrates.

Par ailleurs Mbarki a précisé qu'il faut dissoudre également les ligues de protection de la révolution ( milices parallèle au service das islamistes ) .

Il a souligné que les discussions continuent à propos des dispositions qui seront entreprises pour l'achèvement de la constitution aussi bien sur la forme que sur le fond et que la décision sera communiquée prochainement à l'opinion publique .
Les partis d’opposition appellent à dissoudre l’Assemblée nationale constituante devenue illégitime depuis le 23 octobre 2012 .

gouvernement

AFP

Burkina: remaniement du gouvernement

Burkina: remaniement du gouvernement

AFP

Tchad: grogne sociale et "grève générale" contre le gouvernement

Tchad: grogne sociale et "grève générale" contre le gouvernement

AFP

Liberia: Weah complète son premier gouvernement

Liberia: Weah complète son premier gouvernement