mis à jour le

Face au terrorisme islamiste , nous lançons un APPEL

Par Zakaria Bouker

Le drame qui vient de frapper chaque tunisien aujourd'hui nous a tous paralysés. ( neuf jeunes soldats sauvagement égorgés par les terroristes islamistes ,enfants de Rached Ghannouchi ) .
Il ne s'agit pas de déclarer le deuil. Ce n'est pas suffisant. Ce luxe on peut s'en passer. Car des drames on va devoir en subir encore et tous les jours.
L'heure nous commande de marcher sur la braise et de réfléchir dans l'action. Car le temps est notre ennemi. Il nous est désormais interdit de le perdre à pleurer nos morts , à réfléchir dans un salon , ou à discuter de ce qu'il convient de faire le mieux ou à reprocher à X ce qu'a fait Y pour en arriver là. L'action ne souffre ni de délai ni d'hésitation. Il faut sauver nos vies. Il faut identifier, circonscrire et réduire les vampires. Il faut rendre la terre impropre à leur prolifération. Il faut consentir à des sacrifices douloureux pour trancher dans le vif sans hésiter, pour sauver l'essentiel.
Le terrorisme a frappé. Le terrorisme frappera.
Plus il frappe, plus il crée son climat de prolifération.
Aujourd'hui nos meilleurs soldats ont payé le prix de la première provocation. C'est notre dernière ligne de défense avant qu'ils ne s'en prennent aux bébés, aux femmes enceintes, aux handicapés et à tous ceux qui rappellent l'humain facile.
Que dit-on faire ?
Que ne doit-on pas faire ?
Il faut admettre que nous avons à faire à des mutants qui ont complètement perdu le sens de l'humain.
S'encombrer de principe moral, leur accorder une quelconque vision théologique ,c'est tomber dans le piège de les humaniser, et c'est là l'erreur fatale qui leur permet de se fondre parmi les humains et de sévir.
Nous allons devoir créer une deuxième ligne de défense non pas physique mais spirituelle. Celle d'admettre que tout ce qui a deux bras et des mains à cinq doigts n'est pas nécessairement humain.
Dans d'autres circonstances de laboratoire on pourrait se permettre d'essayer tous les remèdes miracles pour leur faire faire le chemin inverse et les ramener dans le giron des gens fréquentables, mais là on n'a pas ce luxe. Il ne s'agit pas d'un ou de deux individus trouvés dans la savane mais de plusieurs colonnes capable de raser des villages entiers.
C'est cette première digue spirituelle qu'il convient de construire rapidement sous le déluge. Consentant des victimes pour cela. Cela nous donnera un répit pour préparer le pas suivant.
Dès que l'on croise un mutant, il faut apprendre ce réflexe de le pointer du doigt immédiatement et de ressentir le rejet instantané. On ne compose pas avec un animal féroce. Mais s'il sait dire bonjour, même s'il dit Allahouakbar et même si c'est notre frère, notre fils, notre voisin ou notre mari, un taliban reste un taliban. Il lui faudrait des années d'isolement pour en récupérer une fraction d'humanisme et cela est périlleux, couteux, incertain et pour le moment 15 ans de régime psychiatrique de Guantanamo n'ont pas pas donné un seul résultat encourageant.

La deuxième ligne de défense qu'il urge donc de construire est celle d'empêcher le mal de s'introduire dans nos propres foyers.

Et compte tenu du danger, il vaut mieux jouer la règle de prudence extrême. Le premier pas d'un jeune garçon dans sa curiosité vis-à-vis du jihad doit être pris au sérieux. Car un taliban ça n'a plus de parents. Un taliban ça égorge père mère et enfants comme on peut couper une pomme ou écraser un papier.
Dénoncer son fils ou son mari aux autorités parce qu'il montre les premiers signes de basculement est un acte de survie ! pour soi , pour ses voisins , pour le pays , et pour lui-même s'il n'est pas encore complètement perdu .
Dans ce sens il faut convenir à mettre une barrière infranchissable entre le bon croyant et l'excessivement croyant. Ce dernier n'est plus croyant. C'est même écrit dans les textes. il n'est pas possible de continuer à tolérer les excessivement croyants dans les rangs des croyants. Ni dans les mosquées, ni dans la rue ,ni dans le travail ni au foyer. il faudra apprendre à les pointer du doigt car ne pas le faire c'est le premier pas vers la terreur. Ils peuvent devenir égorgeurs d'enfants en un rien de temps.
Il faut donc dresser des centres de ré-habilitation pour les ré-humaniser. Les laisser évoluer dans la société est irresponsable.
Sur ce plan il faudra se montrer d'une fermeté à toute épreuve quel qu'en soit le prix.
Enfin. il convient de chasser le gouvernement islamique provisoire rapidement et sans état d'ame. Mettre entre parenthèses pour un temps toutes les susceptibilités de démocratie mal a propos. car il s'agit de trouver les meilleurs, les plus à même de faire de la lutte contre le terrorisme leur seule préoccupation.
Nous aurons besoin dans cette bataille décisive de concordance de vue, de solidarité, de grands sacrifices , d'assistance étrangère .
Ce n'est qu'a ce prix que l'on peut espérer un jour sortir de ce trou noir dans lequel les islamistes de bonne ou de mauvaise fois nous ont enfoncé .
pour cela j’appelle les bonnes volontés à organiser une table ronde pour sortir au plus vite avec une charte nationale définissant le minimum minimorum à demander à chaque citoyen de faire dans l’union du sacré afin de dresser devant l’ennemi un mur solide de nature à le chasser de notre terre.
J’appelle les universitaires de tous les bords à une table ronde dans les 3 jours pour définir le contour de cette action urgente au nom de noms soldats égorgés et de nos citoyens qui risquent d’être dechiquétés dans un marché ou un bus ou simplement en sortant de chez soi ou de l’école 
L’heure est grave
L’urgence est signalée

Zakaria Bouker

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

terrorisme

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie

IRL

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

Tunisie

Les mensonges d'une agence de voyage britannique aux victimes de l'attaque de Sousse

Les mensonges d'une agence de voyage britannique aux victimes de l'attaque de Sousse

Islamiste

AFP

Maroc: la principale mouvance islamiste appelle

Maroc: la principale mouvance islamiste appelle

AFP

Maroc: scandale autour du parti islamiste

Maroc: scandale autour du parti islamiste

AFP

Afrique du Sud: un projet d'attentat islamiste contre l'ambassade américaine déjoué

Afrique du Sud: un projet d'attentat islamiste contre l'ambassade américaine déjoué

appel

AFP

Afrique du Sud: appel au calme après des incidents xénophobes

Afrique du Sud: appel au calme après des incidents xénophobes

AFP

Kenya: les syndicalistes médicaux libérés avant leur appel

Kenya: les syndicalistes médicaux libérés avant leur appel

AFP

Tchad: le président déchu Hissène Habré jugé en appel

Tchad: le président déchu Hissène Habré jugé en appel