mis à jour le

Accident sur l'axe Ouaga-Bobo : Dix morts et douze blessés graves

Un car de transport de la compagnie Rakièta a percuté l'arrière d'un camion-remorque aux environs de 3 heures du matin, le samedi 27 juillet 2013, dans la commune rurale de Sabou, située à 87 kilomètres de Ouagadougou. Dix personnes ont trouvé la mort sur place et douze autres ont été hospitalisées à Koudougou et à Ouagadougou.

La route nationale n°1 a encore endeuillé des familles. Dix personnes ont été tuées dans un accident de la circulation, survenu aux environs de 3 heures du matin, dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 juillet en plein centre-ville de la commune rurale de Sabou, dans le Boulkiemdé. Ce énième drame sur l'axe Ouagadougou-Bobo-Dioulasso a été provoqué suite à une collision entre un car de la compagnie de transport Rakièta en provenance de la capitale économique du Burkina Faso et un camion-remorque ghanéen qui a quitté le port d'Abidjan avec des sacs de riz. Le car avait à son bord 32 passagers. Les victimes sont toutes de sexe masculin. Le choc a été si violent que la partie droite du car a été broyée. Selon son chauffeur, il roulait à 40 km/h lorsqu'il s'est retrouvé face à l'arrière du camion-remorque qui était stationné. « Il n'avait pas posé de triangle de signalisation et les feux rouges n'étaient pas allumés. Je ne pouvais pas savoir qu'un camion était stationné à cet endroit », a-t-il précisé tout triste. Pourtant, le conducteur du gros porteur rétorque qu'il n'était pas garé. « Il y avait un autre camion devant. Je roulais doucement parce que je ne voulais pas faire de dépassement. Il y a une aire de stationnement réservée aux camions juste à côté. Si je devais me garer, c'est sur cet espace et non ici », explique-t-il. En tous les cas, la gendarmerie a promis de faire la lumière sur ce drame. Quant au gouvernement, il a dépêché sur les lieux, comme il est de coutume dans de pareille circonstance, des ministres. La délégation conduite par le ministre en charge de la sécurité, Jérôme Bougouma, est allée apporter un réconfort moral aux rescapés, aux familles des victimes. Des mesures ont été prises pour soutenir la mairie afin que les défunts soient inhumés dans de bonnes conditions et accompagner les blessés hospitalisés. Les responsables de la compagnie Rakièta, par la voix de leur chef de zone de Ouagadougou, Lamine Ky, ont promis d'assister les blessés. « C'est la première fois que notre compagnie est frappée par un drame d'une telle ampleur. Nous présentons nos condoléances aux parents des victimes et souhaitons prompt rétablissement aux blessés », a-t-il souligné. En outre, le ministre Bougouma a invité les chauffeurs à respecter les consignes de sécurité en matière de circulation, surtout au niveau de la vitesse afin de sauver la vie des passagers. Il a soutenu que le dispositif de surveillance sera renforcé.

Steven Ozias KIEMTORE

[email protected]

Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

accident

AFP

Burkina: au moins 18 morts dans un accident de la route

Burkina: au moins 18 morts dans un accident de la route

AFP

Kenya: au moins 19 morts dans un grave accident de la route

Kenya: au moins 19 morts dans un grave accident de la route

AFP

Accident de la route samedi en Guinée: au moins 21 morts

Accident de la route samedi en Guinée: au moins 21 morts

morts

AFP

Centrafrique: au moins 26 morts

Centrafrique: au moins 26 morts

AFP

Le choléra a fait 115 morts en 2 semaines au Yémen (CICR)

Le choléra a fait 115 morts en 2 semaines au Yémen (CICR)

AFP

RDCongo: une épidémie d'Ebola déclarée dans le nord-est, 3 morts

RDCongo: une épidémie d'Ebola déclarée dans le nord-est, 3 morts

blessés

AFP

Six blessés par balle à Bouaké en Côté d'Ivoire

Six blessés par balle à Bouaké en Côté d'Ivoire

AFP

Centrafrique: un Casque bleu tué, 4 disparus, 8 blessés

Centrafrique: un Casque bleu tué, 4 disparus, 8 blessés

AFP

Attaque au Mali: un mort non identifié, neuf Casques bleus blessés

Attaque au Mali: un mort non identifié, neuf Casques bleus blessés