mis à jour le

3ème Conférence au sommet Burkina Faso-Côte D'Ivoire : les ministres examinent le rapport des experts

Dans le cadre du Traité d'amitié et de coopération Burkina - Côte d'Ivoire, s'est tenue à Yamoussoukro, en République de Côte d'Ivoire, le dimanche 28 juillet 2013, la réunion ministérielle conjointe préparatoire à la 3eme conférence au sommet. Cette rencontre, co-présidée par les Chefs de la diplomatie des deux pays, Leurs Excellences Djibrill Bassolé et Charles Koffi Diby, a permis de mettre la dernière main aux préparatifs de la Conférence des Chefs d'Etat.

Le 28 juillet 2013, une trentaine de ministres des gouvernements burkinabè et ivoirien se sont réunis autour des ministres en charge des Affaires Étrangères pour échanger sur les dossiers prioritaires inscrits à l'ordre du jour du 3ème Sommet prévu pour le 30 juillet à Yamoussoukro. L'objectif de cette rencontre était d'examiner et d'adopter le rapport des travaux des experts des deux parties qui se sont réunis les 26 et 27 juillet à Yamoussoukro.

A l'ouverture des travaux, les deux Ministres en charge des Affaires Etrangères se sont félicités de la tenue effective de cette rencontre ministérielle conjointe de Yamoussoukro qui est l'aboutissement des rencontres préparatoires entamées depuis plusieurs mois. Dans son allocution introductive aux travaux, le Ministre d'Etat ivoirien Charles Koffi Diby, tout en se réjouissant des excellentes relations qui unissent les deux pays, a souligné que les populations attendent beaucoup des conclusions de cette rencontre des Chefs d'Etat qui doit « renforcer le levier de la coopération entre les deux pays et permettre de relever de nouveaux défis ». Il notera que la convergence de vues qui existe entre les deux Chefs d'Etat sur les questions d'intérêt majeur commun montre qu'il n'y a pas d'ambiguïté sur l'importance et la pertinence des objectifs poursuivis par les rencontres.

Pour le Ministre d'Etat Djibrill Bassolé, ce modèle de coopération entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire « s'inscrit dans la dynamique globale d'intégration pour laquelle les deux pays sont leaders ». A cet égard, le dernier Sommet des Chefs d'Etat de la CEDEAO tenu à Abuja, rappellera-t-il, a chargé le Président ivoirien de réfléchir sur la création d'une compagnie de transport dans l'espace communautaire. Le Chef d'Etat burkinabè, lui, a reçu mandat de veiller à la mise en ½uvre du Protocole relatif à la libre circulation des personnes et des biens, au droit de résidence et d'établissement. Djibrill Bassolé a ainsi émis le v½u que l'axe Ouagadougou-Abidjan soit davantage renforcé et devienne « l'épine dorsale de l'intégration sous régionale ».

A l'issue de leurs interventions, les deux Ministres d'Etat, entourés du Ministre en charge de l'intégration, Monsieur Aly Coulibaly, pour la Côte D'ivoire et du Ministre Délégué à la Coopération Régionale Monsieur Thomas Palé pour le Burkina Faso, ainsi que des autres ministres, ont examiné les conclusions des travaux des experts qu'ils ont amendées et adoptées. Ce rapport sera soumis aux deux Premiers Ministres lors du Conseil de Gouvernement qui réunira l'ensemble des ministres burkinabè et ivoiriens ce lundi 29 juillet et s'articulera autour des quatre points essentiels ci-après :
- l'examen et l'approbation du rapport sur l'état de mise en ½uvre des décisions et recommandations de la 2ème Conférence au Sommet tenue à Ouagadougou en novembre 2011 ;
- l'examen du projet de communiqué conjoint ;
- l'examen et l'adoption des nouveaux projets devant faire l'objet de signature à l'occasion du 3ème Sommet ;
- divers.

On retiendra particulièrement que l'état de la mise en ½uvre des décisions et recommandations issues de la 2ème Conférence au Sommet fait ressortir que les trois projets phares ayant fait l'objet de décisions majeures en 2011 connaissent des avancées significatives. Ainsi, le projet d'autoroute Yamoussoukro - Ouagadougou est en marche, de même que le projet de chemin de fer Abidjan - Ouagadougou - Kaya et le projet de renforcement de la coopération énergétique.

Dans l'attente des conclusions du 3ème Sommet Burkina Faso - République de Côte d'Ivoire le 30 juillet, notons que le dynamisme et la détermination des Chefs de la diplomatie des deux pays ont permis d'entériner les dix-neuf (19) projets d'Accords préparés par les ministres sectoriels dans divers domaines d'intérêt majeur pour les peuples burkinabè et ivoirien.

Yolande KALWOULE

DCPM MAECR

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

conférence

AFP

La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine

La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine

AFP

Le Premier ministre français Manuel Valls est en Tunisie

Le Premier ministre français Manuel Valls est en Tunisie

AFP

Afrique du Sud: des milliers de manifestants contre le sida en amont d'une conférence internationale

Afrique du Sud: des milliers de manifestants contre le sida en amont d'une conférence internationale

sommet

AFP

Mali: De présumés terroristes arrêtés avant le sommet de Bamako (sécurité malienne)

Mali: De présumés terroristes arrêtés avant le sommet de Bamako (sécurité malienne)

AFP

Sommet Afrique-France

Sommet Afrique-France

AFP

Le président élu gambien Barrow va participer au sommet de Bamako

Le président élu gambien Barrow va participer au sommet de Bamako

Burkina

AFP

CAN: le Cameroun et le Burkina Faso font le show mais ratent la 1re place

CAN: le Cameroun et le Burkina Faso font le show mais ratent la 1re place

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch