mis à jour le

Macky Sall et les Apéristes: décidément pas sur la même longueur d'onde

Depuis son accession à la tête du pays, le chef de l'état ne cesse de clamer haut et fort son crédo : la patrie avant le parti. Ce qui veut dire qu'au delà des intérêts partisans, son ambition est de mettre la personne qu'il faut à la place qu'il faut. Même si le profil correspond à quelqu'un qui n'est membre de l'APR.
Aujourd'hui, le Macky est de plus en plus esseulé au sein de propre parti. La sortie d'Ahmed Suzanne Camara est une preuve. Ce dernier qui fait partie du réseau des enseignants de l'APR a prétendu sur les ondes de Rewmi FM que l'actuel premier ministre ne maitrise pas le programme du chef de l'état. Selon Ahmed Suzanne Camara, c'est un Apériste qui doit diriger le gouvernement.
Des propos qui en disent long sur le malaise que peut ressentir le chef de l'état, dû au fait de ne pas se sentir soutenu par certains militants de son parti. En plus de cela, ce n'est pas l'entente cordiale au sein de l'APR. On se rappelle la guerre par presses interposées entre Saleh et ABC.
Tous ces facteurs réunis, font dire à certains politologues que l'alliance pour la république est proche de l'implosion. La guerre des postes est certainement ce qui va perdre l'APR, si rien n'est fait.

Rewmi.com/ O.N

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

mème

AFP

Zimbabwe: même mort, Mugabe serait réélu, assure son épouse

Zimbabwe: même mort, Mugabe serait réélu, assure son épouse

AFP

Ghana: briguer la présidence de l'Etat, même en fauteuil roulant

Ghana: briguer la présidence de l'Etat, même en fauteuil roulant

AFP

Soudan du Sud: l'accord de paix doit avancer, même sans Riek Machar

Soudan du Sud: l'accord de paix doit avancer, même sans Riek Machar