mis à jour le

Macky Sall et les Apéristes: décidément pas sur la même longueur d'onde

Depuis son accession à la tête du pays, le chef de l'état ne cesse de clamer haut et fort son crédo : la patrie avant le parti. Ce qui veut dire qu'au delà des intérêts partisans, son ambition est de mettre la personne qu'il faut à la place qu'il faut. Même si le profil correspond à quelqu'un qui n'est membre de l'APR.
Aujourd'hui, le Macky est de plus en plus esseulé au sein de propre parti. La sortie d'Ahmed Suzanne Camara est une preuve. Ce dernier qui fait partie du réseau des enseignants de l'APR a prétendu sur les ondes de Rewmi FM que l'actuel premier ministre ne maitrise pas le programme du chef de l'état. Selon Ahmed Suzanne Camara, c'est un Apériste qui doit diriger le gouvernement.
Des propos qui en disent long sur le malaise que peut ressentir le chef de l'état, dû au fait de ne pas se sentir soutenu par certains militants de son parti. En plus de cela, ce n'est pas l'entente cordiale au sein de l'APR. On se rappelle la guerre par presses interposées entre Saleh et ABC.
Tous ces facteurs réunis, font dire à certains politologues que l'alliance pour la république est proche de l'implosion. La guerre des postes est certainement ce qui va perdre l'APR, si rien n'est fait.

Rewmi.com/ O.N

mème

AFP

L'EI muet sur le massacre en Egypte, dénoncé même par des partisans

L'EI muet sur le massacre en Egypte, dénoncé même par des partisans

AFP

Niger: d'autres soldats américains dans la zone au même moment

Niger: d'autres soldats américains dans la zone au même moment

AFP

Angola: l'Unita siègera au Parlement même si elle conteste les élections

Angola: l'Unita siègera au Parlement même si elle conteste les élections