mis à jour le

L’élu Nooman Fehri gravement agressé par la police d’Ali laâridh

L’élu à l’assemblée nationale constituante Pr Fadhel Moussa , vient de publier sur sa page Facebook que le député Noomane Fehri, gravement agressé tôt ce matin par la police islamiste d’Ali Laâridh. L’élu Fehri a été admis à l’hôpital Charles Nicolle à Tunis . Il  souffre d'une fracture à la colonne vertébrale comme l'indique le diagnostic.

Les graves blessures subies par le député Noomane Fehri témoignent de l’acharnement particulier dont il a fait l’objet. Un acharnement qui pourrait s’expliquer par les interventions médiatiques très virulentes , fermes et sans détours du député qui, contrairement à ses habitudes semblait être très remonté hier contre la politique des khouanjias.

Rappelons que ce matin, il a été transporté à l'hôpital Charles Nicolle après s'être fait matraquer selon un témoignage de la députée Karima Souid.
Tous les députés cités ont décidé de se retirer de l’ANC dominée par les khouanjias nahdhaouis et exigent la dissolution de cette assemblée devenue illégitime depuis le 23 octobre 2012.

Mise à jour : l’élue Nadia Chaâbane nous précise que Nooman Fehri n a pas de facture.
Par contre le jeune qui a été heurté par la voiture de police a subi une amputation de sa jambe.

Au total 65 élus ont décidé de se retirer de cette assemblée de singes et participent au sit-in populaire devant le siège de l’ANC au Bardo

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

police

AFP

Ouganda: un homme tué lors d'échauffourées avec la police

Ouganda: un homme tué lors d'échauffourées avec la police

AFP

Kenya: la police a tué 35 personnes pendant les élections d'août

Kenya: la police a tué 35 personnes pendant les élections d'août

AFP

Kenya: la police disperse 3.000 manifestants au gaz lacrymogène

Kenya: la police disperse 3.000 manifestants au gaz lacrymogène