mis à jour le

Super “Hindi” à Ifni…

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch a inauguré, dimanche à Sidi Ifni, l’unité de conditionnement et de valorisation de figues de barbarie d’Aït Bâamrane, une structure qui s’inscrit dans le cadre du Pilier II du Plan Maroc Vert.

Réalisée pour un investissement de plus de 21.8 millions DH sur une superficie de 2.400 m2, cette structure est équipée d’une chaine de conditionnement (désépineuse, calibreuse, mezzanine, laveuse des caisses…), d’importants matériels techniques (claques, transpalettes, balances ), de petits outillages (caisses, emballages, ) et d’un show room.

La réalisation de cette structure, dont l’objectif à moyen terme est de commercialiser 4.800 à 17.000 tonnes de fruits frais (soit 80 % au niveau national et 20 % à l’export), fait partie du projet de valorisation du cactus d’Aït Bâamrane.

Ce projet d’agriculture solidaire, porté par le Groupement d’intérêt économique (GIE) Sobbar Aït Bâamrane, cible une population de 1.200 agriculteurs dans un secteur d’intervention couvrant une superficie de 50.000 ha.

D’un montant global de 85 millions DH, ce projet ambitionne de contribuer au désenclavement des champs de cactus, au développement économique et à l’amélioration des revenus des agriculteurs à travers l’organisation de la filière du cactus, la promotion et la valorisation des produits à base de cactus et au renforcement des moyens de conditionnement et de commercialisation du cactus.

Les composantes du projet portent sur l’aménagement de 105 km de pistes rurales, la construction et l’équipement d’une unité de valorisation de cactus, la construction et l’équipement de deux centres de collecte et l’acquisition de petits outillages.

Côté impact, le projet vise à améliorer la production de 8 T/ha à 10 T/ha, porter le revenu des agriculteurs de 1.600 DH/ha à 2795 DH/ha, augmenter la valeur ajoutée de 4.817 DH/ha à 10.310 DH/ha, créer un total de 2.691.75 journées de travail et à contribuer à la conservation des ressources naturelles (sol, biodiversité, ).

Dans l’objectif de soutenir la gestion de l’unité de conditionnement et de valorisation de figue de barbarie de Sidi Ifni, le GIE Sobbar Aït Bâamrane a signé une convention avec la Direction régionale d’Agriculture Souss-Massa-Drâa, l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier, le Conseil régional Souss-Massa-Drâa, les DPA de Tiznit et de Sidi Ifni et l’INRA.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”