mis à jour le

L'orage Brahmi

Tout comme l'Egypte, la Tunisie traverse actuellement une zone de turbulence, tel un avion dans les airs. Depuis que l'opposant, le cinquantenaire Mohamed Brahmi, militant nationaliste arabe et fondateur du parti « Le courant populaire » a été assassiné, plus rien ne va dans le pays. Cet élu de l'Assemblée nationale constituante (ANC), a été abattu de 14 balles, le 25 juillet 2013, avec la même arme qui a envoyé ad patres, six mois plutôt, un autre opposant, Chokri Belaïd. Un double meurtre, que le (...) - Point de vue

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre