mis à jour le

Mali : vote sans incident majeur

La plupart des bureaux de vote ont fermé à 18 heures. C'est donc la fin des opérations électorales pour la présidentielle de 2013. Le scrutin aura été marqué sur l'ensemble du territoire national par une affluence sans précédent des électeurs. Aucun incident majeur à signaler.

Dans presque toutes les localités couvertes par les correspondants de l'AMAP, la mobilisation aura été exceptionnelle. Partout ou presque, les habitants ont indiqué n'avoir jamais vu une telle participation à une élection au Mali. Les Maliens d'ordinaire peu portés sur le vote, ont décidé de se mobiliser cette fois-ci pour donner un gage de leur attachement à la démocratie. A scrutin historique, mobilisation historique.

Cette mobilisation s'explique par la volonté de Maliens de doter le pays d'un pouvoir légitime et d'institutions fortes pour une sortie rapide de la crise. Les Maliens ont montré qu'ils avaient à c½ur de voir leur pays sortir d'une crise institutionnelle et sécuritaire qui dure depuis janvier 2012.

Le déclenchement de la rébellion en janvier 2012 par le MNLA et ses alliés islamistes a provoqué le coup d'Etat qui a renversé le président Amadou Toumani Touré le 22 mars 2012. Ce putsch a favorisé l'occupation des 2/3 du territoire national par les rebelles du MNLA et leurs alliés islamistes. La libération du territoire n'interviendra qu'à partir de janvier 2013 avec l'intervention de l'armée française.

AMAP

Mali

AFP

Mali: création de deux groupes armés communautaires dans le centre du Mali

Mali: création de deux groupes armés communautaires dans le centre du Mali

AFP

Réfugiés

Réfugiés

AFP

Les opposants

Les opposants

vote

AFP

La Tunisie vote pour ses premières municipales de l'après-révolution

La Tunisie vote pour ses premières municipales de l'après-révolution

AFP

La Tunisie vote pour ses premières municipales libres

La Tunisie vote pour ses premières municipales libres

AFP

Tchad: le Parlement vote la nouvelle Constitution

Tchad: le Parlement vote la nouvelle Constitution