mis à jour le

On vous le dit

-Bureaucratie au ministère du Commerce La bureaucratie est un véritable frein au développement. C'est une vérité toute simple. Certaines structures étatiques poussent le zèle jusqu'à demander aux opérateurs économiques des documents administratifs qui ne sont même pas exigés par la loi. Ainsi, la direction du commerce de la wilaya d'Alger, dans un effort d'«Idjtihad», comme il est dit aux opérateurs, a introduit pour les dossiers de demande de franchise des droits de douane, le récépissé de filiation CNAS des administrateurs inscrits au registre du commerce, document qui ne figure pourtant pas dans les décrets exécutifs du 6 février 2013, fixant les modalités de suivi des importations. Aberrant ! -La pénurie en timbres fiscaux prend de l'ampleur Les timbres fiscaux se font rares dans les bureaux de poste, dans les recettes des services financiers et même chez les buralistes qui sauvaient la mise lors des crises. Les buralistes, se plaignent de la limitation des quantités qu'ils reçoivent des services concernés et qui ne peuvent satisfaire la très forte demande. Après avoir touché la capitale, la pénurie des timbres fiscaux prend de l'ampleur et inquiète les citoyens confrontés à ce problème, pour la préparation des dossiers administratifs. -Le transport privé abandonne les usagers Durant ce week-end caniculaire, les citoyens ont constaté à leurs dépens l'absence de transport urbain durant plusieurs heures de la journée. Les transporteurs privés ont tout simplement déserté les stations, surtout en début d'après-midi pour abandonner à leur sort des usagers qui ont souffert le calvaire sous un soleil de plomb. Ce manque de transport a été signalé un peu partout à travers les wilayas, puisque les propriétaires des bus ont fait fi des clauses du cahier de charge pour s'offrir une journée fériée au grand dam des usagers. -Les arbres fruitiers attaqués par des bactéries Le président de l'UGCAA de la wilaya de Tizi Ouzou tire la sonnette d'alarme et dénonce en affirmant à des confrères que les arbres fruitiers, tels le pommier, le poirier et le prunier, entre autres, sont attaqués par des bactéries et des parasites, ce qui constitue un danger pour la santé publique. Les fruits sont à consommer avec précaution (...) Il n'y a aucun signe des services de l'agriculture qui puissent attirer l'attention des populations -- qui semblent ignorer la chose -- pour ne pas provoquer leur affolement. -Des enfants sahraouis à Beni Saf Dans le cadre de la solidarité du peuple algérien avec la République arabe sahraouie démocratique, la direction de l'action sociale de la wilaya d' Aïn Témouchent vient, depuis le 18 juillet et pour une durée d'un mois, d'offrir l'opportunité à 100 enfants de la RASD, âgés entre 6 et 16 ans, de séjourner au centre de colonies de vacances de Pherphos, situé à quelques mètres de la grande bleue, où tout un programme a été établi par les accompagnateurs de ces enfants. Des activités sportives et éducatives, ainsi que la programmation de visites et de randonnées aux divers sites historiques et touristiques que recèle Béni Saf sont à l'ordre du jour.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien