SlateAfrique

mis à jour le

Des centaines de Touareg, combattants de Kadhafi, rentrent au Niger et au Mali


Des Touaregs, combattants de Kadhafi, le 22 juillet 2011 à Agadez AFP Boureima Hama

Des centaines de Touareg maliens et nigériens ayant combattu pour Mouammar Kadhafi, traqué par les insurgés libyens, ont entamé leur retour dans leur pays, faisant planer une menace sur la sécurité au Sahel, a appris l'AFP lundi de sources concordantes.

"Des centaines de Touaregs maliens et nigériens reviennent du front libyen. Parmi eux, il y a des ex-rebelles maliens et nigériens mais aussi des Touareg d'origine malienne qui (ayant eu la nationalité libyenne dans les années 1990) étaient dans l'armée libyenne", a déclaré une source sécuritaire malienne à Gao (nord du Mali).

Ces Touareg ont pour la plupart combattu aux côtés des troupes de Mouammar Kadhafi et certains d'entre eux étaient dans une unité d'élite de l'armée libyenne, selon la même source.

"Le Mali a le même problème" que le Niger, a-t-elle poursuivi.

Des sources nigériennes ont indiqué dimanche à l'AFP que des mercenaires nigériens, essentiellement des Touareg ont commencé à rentrer à Agadez, dans le nord du Niger, après la déroute des forces de Kadhafi.

"A la tête de ces Touareg (nigériens), il y a leur chef Alambo", a indiqué à l'AFP Moussa Tiendré, membre de l'Association des Nigériens de Gao.

"Il faut craindre une déstabilisation de tout le Sahel avec cette nouvelle donne. Les Etats comme le Mali et le Niger ne sont pas préparés à faire face à cette situation", a déclaré à l'AFP Mamadou Diallo, enseignant à l'Université de Bamako.

"Que vont devenir ces combattants ? Ils ont des véhicules, des armes et de l'expertise. C'est dangereux", a-t-il estimé.

De nombreux observateurs avaient manifesté leur inquiétude après le départ en Libye de ces combattants, craignant que leur retour avec des armes lourdes libyennes ne bénéficie à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), très actif dans plusieurs pays du Sahel.

Communauté nomade d'environ 1,5 million de personnes, les Touareg sont répartis entre le Niger, le Mali, l'Algérie, la Libye et le Burkina Faso.

Des rébellions touareg ont agi au Mali et au Niger dans les années 1990 et au début des années 2000, avec une résurgence de 2006 à 2009. Plusieurs dizaines de milliers d'entre eux s'étaient réfugiés en Libye pour fuir ces conflits.