mis à jour le

PDS/Metba : Le bureau politique national en session extraordinaire

Le bureau politique national du Parti pour la démocratie et le socialisme/ Parti des bâtisseurs (PDS/Metba) est en session extraordinaire d'une journée à Ouagadougou. La cérémonie d'ouverture de ce cadre de réflexion entre « camarades politiques » est intervenue le 27 juillet 2013, sous la présidence de Hama Arba Diallo, président du parti.

« Envisagée depuis plusieurs mois », c'est finalement ce 27 juillet 2013 que la journée de réflexion du bureau politique national a lieu. Il s'agira, à l'occasion, de faire le bilan de la participation du PDS/Metba aux élections couplées de 2012, soit huit mois après. En clair, l'occasion est celle de l'examen du « déroulement de la campagne et des résultats obtenus par notre formation politique lors des dernières élections législatives et municipales », a précisé Hama Arba Diallo.

Pour lui, « malgré le recensement électoral biométrique mis en ½uvre, le scrutin électoral du 02 décembre 2012 a enregistré de nombreuses fraudes et irrégularités ». En dépit de tout cela, le parti a obtenu au final, deux députés, 565 conseillers municipaux et six maires dont un à la tête d'une commune urbaine, celle de Dori.

Et pour l'avenir, l'instance du jour entend travailler à dégager des mesures qui permettent au parti d'engranger plus d'acquis en minimisant au mieux, les éventuelles défaillances.

A en croire le député-maire de Dori, le bureau politique national aura, au cours de cette journée, à réfléchir autour de la conjoncture politique actuelle du pays. Il devra en effet, précise-t-il, « se pencher sur les moyens de renforcer la contribution du PDS/Metba aux luttes populaires en cours, et pour consolider le large front qui se constitue aujourd'hui contre la manipulation des institutions et de la Constitution par le régime de Blaise Compaoré ».

Dans ce sens, le parti lance un appel à tous ses militants (venus nombreux à la cérémonie du jour), « à tous les démocrates, à tous les patriotes et à tout le peuple burkinabè », à se mobiliser « comme ils l'ont fait déjà le 29 juin dernier, afin d'assurer le succès de la marche-meeting de protestation de demain 28 juillet ».

Ce 28 juillet 2013 est également la date à laquelle sont prévues se tenir sur toute l'étendue du territoire national, les élections sénatoriales. Relativement à ces opérations électorales, la direction du parti se veut intransigeante, comme le souligne Arba Diallo : « Le PDS/Metba a confirmé à tous ses conseillers municipaux, que leur parti étant opposé à l'institution du Sénat, ils ne devaient participer d'aucune manière à ce processus de désignation des sénateurs ».

Engagé avec une trentaine de formations politiques au sein du Chef de file de l'opposition politique (CFOP) dans le front anti-sénat et anti-révision de l'article 37 de la Constitution, le président du PDS/Metba confie avoir le sentiment que le pays tout entier les écoute, les entend et les sui. Et de prendre à témoins, la déclaration faite par les Evêques sur la situation socio-politique nationale.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

politique

AFP

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

AFP

La longévité politique des chefs d'État africains

La longévité politique des chefs d'État africains

AFP

RDC: Kabila s'en tient

RDC: Kabila s'en tient

national

AFP

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

AFP

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

AFP

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?