mis à jour le

RECTO VERSO KHADY NDIAYE ALIAS «BIJOU», ANIMATRICE A LA TFM «Mon histoire avec Paco Jackson et avec Cristiano Ronaldo»

Lundi 22 juillet, après-midi, locaux de la Tfm. Démarche féline et corps ondoyant sous une robe à dominante bleu nuit, Khady Ndiaye traine sans peine ses restes d'ex-«miss Sénégal» Paris. Aujourd'hui, convertie en animatrice télé, elle a remisé au placard son attirail de fille des podiums pour exhiber au petit écran son micro et son sourire avenant. «Yéwoulene», «Backstage» et «Seetu bi», sur la chaîne du Groupe futurs médias (Gfm), sont désormais ses terrains de prédilection. Celle que l'on surnomme Bijou a accepté de confier à Rewmi Quotidien ses projets, ses amours, ses philosophies et ses rêves. Tout au pluriel avec une fille singulière. Diplômée en chimie, actrice et ancienne rédactrice en chef de magazine. Une multicarte.

Chroniqueuse, journaliste de magazine, chimiste et animatrice télé. Comment réussissez-vous à concilier tout cela ?

Chimiste, c'est juste des études que j'ai eu à faire. J'ai une licence de chimie, mais je n'ai jamais eu à exercer ce métier. J'ai été aussi rédactrice en chef du magazine En Vogue, mais cela fait presque une année que je ne le suis plus. Actuellement, c'est la télévision qui me prend tout mon temps. J'anime des émissions comme «Yéwoulene», «Backstage» et «Seetu bi». Aussi, je fais des reportages pour d'autres émissions télé. Je peux dire que je suis 100% Tfm.

Vous avez été sacrée «miss Sénégal» Paris. Au-delà de la beauté, quels sont les critères importants pour remporter ces genres de concours ?

On a dépassé l'ère du «sois belle et tais toi !». C'est vrai que la beauté compte dans ces concours, mais après cela, les questions de culture générale sont tout aussi importantes. Tu peux être plus belle que quelqu'un, mais si elle répond mieux que toi aux questions de culture générale, elle peut être choisie comme miss par le jury. On n'a plus besoin de miss qui ne comptent que sur leur beauté, ne sachant nous représenter en dehors du Sénégal. Cette année, j'ai été agréablement surprise par le niveau du concours de miss Sénégal. Les lauréates étaient majoritairement des étudiantes, qui sont en master ou licence, et cela m'a énormément fait plaisir. Tout le monde critique la miss Sénégal, mais je pense qu'elle mérite sa couronne. Je trouve aussi qu'elle est jolie. C'est une femme africaine, noire, avec ses atouts.

Comment trouvez-vous les mannequins au Sénégal ?

Parfois, je me dis que le mannequinat n'occupe pas encore la place qui devrait être la sienne. Déjà, les filles sont vues d'une certaine manière, alors qu'elles font un travail comme tout le monde. Et une fois, j'ai entendu parler de leurs cachets, mais c'est dérisoire. Elles devraient gagner plus. Regarder des tops comme Noémie Campbell, elle gagne des milliers et des milliers de dollars par défilé. Au Sénégal, je vois parfois de vrais tops model et je me demande ce qu'elles font ici. Elles sont grandes et fines, alors pourquoi ne se rendent-t-elles pas à Londres ou aux Usa ? Parce qu'en France, les mannequins black défilent très peu. A Londres ou aux Usa, elles pourraient tenter leurs chances. Elles ont les mensurations pour concurrencer les mannequins occidentaux. Je ne dirais pas qu'elles sont assez nombreuses, mais j'en vois régulièrement, quand je vais couvrir des défilés.

Paco Jackson s'est dit trahi, lorsque vous avez quitté son magazine pour la Tfm. Quelles sont vos relations aujourd'hui ?

Je n'ai pas quitté son magazine pour la Tfm. En signant mon contrat pour la Tfm, je leur avais dit que j'étais rédactrice en chef chez Paco Jackson, pour le magazine En Vogue. Et ils m'avaient laissé la possibilité de continuer à travailler avec lui. Notre collaboration est juste finie. Après, s'il s'est senti trahi, j'en suis désolée. Mais moi, je ne pense pas que je l'ai trahi pour quoi que ce soit. Ce n'est pas comme s'il avait une télé. Pour ce qui est de nos relations, on ne se voit plus. Mais, chaque fois qu'on se croise, on se dit bonjour. En plus, c'était mon boss, pas mon pote.

Où en êtes-vous avec votre carrière d'actrice ?

Elle se poursuit. Dernièrement, j'ai tourné dans un court métrage qui s'appelle «L'autre femme». Il n'est pas encore sorti au Sénégal, mais le film va faire les festivals, avec la réalisatrice qui s'appelle Mairie Kâ. Le film parle des relations entre coépouses au Sénégal. D'habitude, ce sont les hommes qui sortent gagnants dans ces relations. Ils divisent pour mieux régner. Et dans cela, chaque coépouse se dit : ''je vais faire le maximum pour garder mon mari pour moi et que l'autre va peut être partir de la maison''.

«Toutes les femmes veulent des maris monogames, mais est-ce que le mari ne va pas avoir des maitresses ? Je me demande si n'est pas mieux alors que les hommes soient polygames».

On voit sur ta page facebook, beaucoup de photos du footballeur portugais Ronaldo. Vous êtes fan de lui ?

Je suis amoureuse de lui (elle éclate de rire). Il a déjà signé un maillot pour moi. Le jour où j'ai reçu le maillot, j'ai failli mourir de joie. Et je supporte le Real de Madrid.

Un rêve de l'épouser ?

Non, pas à ce point. C'est juste un amour platonique.

C½ur libre ou déjà pris ?

Laissez-moi tranquille (éclat de rire). Je ne sais pas. Ouf ! Enfin, oui, je suis un c½ur déjà pris. Arrêtez de parler de ma relation avec mon copain, cela n'intéresse personne, c'est ma vie privée. Disons juste que je suis avec quelqu'un, mais je ne dirai pas son nom. Je ne parlerai pas de mariage, non plus. Je n'en dirai pas plus. Et je pense qu'une fois qu'on commence à parler de sa vie privée, cela devient public et on en perd le contrôle.

Monogamie ou polygamie ?

(Longue hésitation) Toute les femmes voudraient que leurs maris leurs restent fidèles et soient monogames. Par contre, on vit dans une société sénégalaise, majoritairement musulmane, donc que dire ? C'est vrai que nous femmes voulons des maris monogames, mais est-ce que le mari ne va pas avoir des maitresses ? Je me demande si ce n'est pas mieux alors que les hommes prennent une deuxième femme.

La plus belle preuve d'amour de la part de ton copain ?

Laissez-moi réfléchir. C'était un jour où l'on devait sortir ensemble, et c'était pendant l'hiver en France. Comme moi je suis hyper frileuse, mon copain m'a demandé de rester à la maison pour 5mn-je n'avais rien compris-, le temps de réchauffer la voiture. C'est quelque chose de tout minime, mais cela m'avait tellement touchée que j'avais envie de pleurer. Tant d'attention pour moi ! Et pendant qu'il réchauffait la voiture, lui, il était dans le froid. Il y a aussi un de mes fans qui m'avait envoyé des roses. C'était un geste très gentil, qui avait égayé ma journée. Ce geste aussi m'avait beaucoup touchée.

Propos recueillis par Christine MENDY

Mon astuce beauté

«Gommage tous les jours. J'ai un gel avec un gommage que je mets tous les jours pour enlever les impuretés et pour éviter d'avoir des boutons. Après, c'est maquillage tout le temps. Je suis tellement habituée au maquillage que sans cela, on dirait que ce n'est pas moi. Je mets une crème hydratante pour le corps. J'aime aussi tout ce qui sent bon».

L'aveu

«Le matin, quand je me réveille, je me dis : ''oh my God, tu es trop moche !''. La personne qui va se réveiller tous les jours à mes cotés, le pauvre».

Le jeûne et moi

«Il y a plein d'émissions qu'on a arrêtées à la télé pour le Ramadan, donc je travaille très peu. Mon Ramadan, c'est dormir jusqu'à 14h. Je me réveille pour prier et après, je regarde des films entre deux prières pour faire passer le temps. 19h arrive, sans même que je m'en rende compte. Ainsi, le jeûne n'est-il pas du tout difficile».

b[

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

TFM

BSD

Le photographe Talla Ndiaye brutalisé par la sécurité de la Tfm

Le photographe Talla Ndiaye brutalisé par la sécurité de la Tfm

Rêve de star

Bijou, la coqueluche de la télévision sénégalaise

Bijou, la coqueluche de la télévision sénégalaise

group promo consulting

Idrissa Diop charge la Tfm et Jololi

Idrissa Diop charge la Tfm et Jololi

histoire

Discrimination

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

JO 1960

Le jour où un Éthiopien a marché sur Rome et renversé le cours de l'histoire

Le jour où un Éthiopien a marché sur Rome et renversé le cours de l'histoire

AFP

Avec le "rhinocéros en or", l'Afrique du Sud redécouvre son histoire

Avec le "rhinocéros en or", l'Afrique du Sud redécouvre son histoire