mis à jour le

Tunisie: une foule nombreuse pour les funérailles du député assassiné Mohamed Brahmi à Tunis

C'est une foule nombreuse et émue qui est venue assister aujourd'hui, samedi 27 juillet, à Tunis, aux funérailles du député et opposant Mohamed Brahmi. Nationaliste de gauche, il a été tué jeudi de 14 balles tirées à bout portant devant son domicile. Alors que la famille accuse Ennahda, les autorités elles imputent le meurtre à un islamiste salafiste proche d'Ansar al-Charia, une organisation jihadiste liée à al-Qaïda.

Selon le procureur de la République, le calibre de 9mm utilisé serait le même que celui qui a tué Chokri Belaïd, autre opposant laïc assassiné dans des circonstances similaires en février dernier. Le, ou les suspects, sont toujours en fuite.

Cérémonie et colère

La foule, composée de milliers de personnes, est venue rendre un dernier hommage à Mohamed Brahmi au cimetière Jellaz, dans le carré des martyrs. Mohamed Brahmi sera enterré à quelques centimètres de Chokri Belaïd, assassiné par balles comme lui, devant son domicile, il y a maintenant six mois.

Les slogans sont presque tous dirigés contre le gouvernement islamiste d'Ennahda parce que les partisans, l'opposition, une partie de la gauche, estiment que les islamistes au pouvoir ont une responsabilité, au minimum indirecte, dans cet assassinat. Les autorités elles, pointent plutôt du doigt la mouvance salafiste et jihadiste.

Le cerceuil est arrivé accompagné par les proches de Mohamed Brahmi, porté par des militaires. En tête de cortège, sa veuve tenait son portrait dans les mains. Derrière, une procession de plusieurs kilomètres.

Le ton était partagé entre émotion et colère. Les milliers de personnes venues lui rendre hommage entonnaient des champs anti-islamistes, pendant que d'autres criaient « Allah Akbar » (Dieu est grand !). Sa famille rappelle que Mohamed Brahmi, issu de la gauche tunisienne et défavorable à Ennahda, était aussi un musulman très pratiquant.

Explosion près de Tunis

Une explosion a par ailleurs secoué La Goulette. Une première depuis 2002. De source policière, une bombe a explosé à 4h du matin. L'explosif était placé sous un véhicule de patrouille de la garde nationale. Activé à distance, l'incident n'a pour l'instant pas été revendiqué.

funérailles

AFP

RDC: une commission instituée pour les funérailles de l'opposant historique Tshisekedi

RDC: une commission instituée pour les funérailles de l'opposant historique Tshisekedi

AFP

Guinée: des milliers de personnes aux funérailles de manifestants de l'opposition

Guinée: des milliers de personnes aux funérailles de manifestants de l'opposition

AFP

Funérailles de Mandela: la famille "consternée" par les accusations de malversation

Funérailles de Mandela: la famille "consternée" par les accusations de malversation

député

AFP

Sénégal: un député en garde

Sénégal: un député en garde

AFP

RDC: massacres en Ituri, un député inquiet pour les élections

RDC: massacres en Ituri, un député inquiet pour les élections

AFP

Maroc: le meurtrier d'un député condamné

Maroc: le meurtrier d'un député condamné

Mohamed

AFP

Liverpool: Klopp évoque une "blessure sérieuse" pour Mohamed Salah

Liverpool: Klopp évoque une "blessure sérieuse" pour Mohamed Salah

AFP

En Egypte, tout le monde s'arrache l'image de Mohamed Salah

En Egypte, tout le monde s'arrache l'image de Mohamed Salah

AFP

Décès de l'islamologue tunisien Mohamed Talbi, "libre" penseur

Décès de l'islamologue tunisien Mohamed Talbi, "libre" penseur