mis à jour le

Maroc : Condamnée à 3 mois de prison pour avoir fumé en public pendant le Ramadhan

Lu sur Yabiladi

Une jeune fille de 18 ans a été condamnée à trois mois de prison pour avoir fumé en plein jour de Ramadhan, rapporte l'agence de presse EFE. L'incident s'est produit à Rabat, samedi dernier. S'en est suivi un procès, le mardi suivant, au tribunal de Salé.

Le juge a rejeté la demande de liberté provisoire sous caution de la famille de la jeune fille. Cette dernière a expliqué qu'elle avait mal à la tête et avait besoin de fumer une cigarette pour se calmer.

Cependant, la police lui aurait fait subir un examen médical pour trouver toute indisposition qui pourrait l'exempter du jeûne, en vain.

Pour rappel, selon l'article 222 du Code pénal marocain, est passible d'un 1 à 6 mois de prison, assortie d'une amende, « celui qui, notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du Ramadan, sans motif admis par cette religion».

The post Maroc : Condamnée à 3 mois de prison pour avoir fumé en public pendant le Ramadhan appeared first on Algérie Focus.

Maroc

AFP

Mondial-2018: 20 ans après, le Maroc fébrile

Mondial-2018: 20 ans après, le Maroc fébrile

AFP

Mondial-2018: le Maroc avec 23 joueurs désignés, pas de surprise

Mondial-2018: le Maroc avec 23 joueurs désignés, pas de surprise

AFP

Espagne: Munir El Haddadi ne pourra pas jouer le Mondial avec le Maroc

Espagne: Munir El Haddadi ne pourra pas jouer le Mondial avec le Maroc

prison

AFP

Prison

Prison

AFP

Nigeria: un ancien gouverneur condamné

Nigeria: un ancien gouverneur condamné

AFP

Jusqu'

Jusqu'

public

AFP

La biennale de Dakar: si loin, si proche du public

La biennale de Dakar: si loin, si proche du public

AFP

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

AFP

Kenya: le gouvernement a perdu la trace de 400 millions de dollars d'argent public

Kenya: le gouvernement a perdu la trace de 400 millions de dollars d'argent public