mis à jour le

Palais de justice : Il dévierge sa fille de 12 ans

Ibrahim est un agent de la Sofitex. 37 ans, il a comparu à la barre du Tribunal de grande instance (TGI) de Bobo-Dioulasso pour des délits d'inceste sur une mineure. Une mineure qui se trouve être sa propre fille de 12 ans. Ibrahim est-il bien portant ? C'est la question que le tribunal a tenté de comprendre, mais en vain. Tout indolent, le visage pompeux, Ibrahim qui a reconnu avoir couché 5 fois de suite avec sa fille devant le procureur, l'a nié devant les juges.

« Ma fille a toujours dormi sur mes pieds. Il m'arrive de toucher à son sexe, mais je ne l'ai jamais fait l'amour. Aussi une fois, je me suis couché à côté d'elle avec un préservatif que j'avais enfilé. Il m'arrive aussi de dormir nu quand elle est là. Mais jamais, je ne l'ai pénétrée », a-t-il dit aux juges. Est-ce une bonne attitude pour un père à l'égard de son enfant ? Un père doit-il toucher au sexe de sa fille ?, lui demande le procureur. Ibrahim déclare qu'il ne peut résister lorsqu'il est avec une femme. « Quand une femme couche sur moi, je me libère assez tôt », dit-il. Ces attouchements de natures sexuelles accompagnées de rapports sexuels sont punis par l'article 421 du code pénal. Ibrahim s'est bien rendu coupable de ces faits. « Il a bel et bien entretenu des relations sexuelles avec sa fille », soutient le procureur. Et d'ajouter que les faits sont d'autant plus graves car sa fille est une mineure. D'où la requête de la peine de 3 ans de prison ferme. Le tribunal l'a condamné à 12 mois de séjour à la Maison d'arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso.

Non contente de voler de l'électricité, elle offense des policiers

Denise est coiffeuse de profession. Elle a écopé d'une peine de 15 jours de prison ferme et une amende de 300 000 F CFA pour des faits de vols d'électricité et d'outrage à policier. En effet, âgée de 37 ans et mère de famille, Denise avait loué un atelier pour son activité de coiffure. Après quelques mois d'activités, elle ne pourra honorer les factures d'électricité. Que faire ? Ingénieuse, elle fait brancher son compteur à celui de son voisin Marc sans l'en informer. Une première facture, puis une deuxième si salée que le voisin sidéré, a voulu en savoir davantage. C'est après vérification qu'il se rendra compte de la soustraction frauduleuse d'électricité que lui inflige depuis des mois sa voisine Denise. En bon voisin, ce dernier dit l'avoir approchée pour voir dans quelle mesure ils peuvent régler la facture. C'est ce qu'il ne fallait pas. Il ressort des débats que depuis 5 ans, le voisin et la voisine ne se parlent pas. « Je ne pouvais pas lui demander de m'aider parce que nous ne nous parlons pas depuis des années. Alors si je lui disais, il n'allait pas accepter », dit-elle aux juges. Alors, lorsque Marc est allé une deuxième fois pour le règlement mutuel de la facture, Denise remontée, va lui proférer des injures. Non contente, elle va lui porter des coups sur le visage. Se référant à l'autorité compétente pour trancher l'affaire, Marc est convoqué sa voisine à la police. Les deux agents de police qui se sont déplacés au salon de coiffure pour remettre la convocation, seront littéralement injuriés. « Vous êtes des fils de B ... ; ça va coûter cher ; Vous savez qui je suis », ont été entre autres insultes ce qu'auront entendu les policiers. Prenant la réquisition, le substitut du procureur a souhaité savoir si Denise avait un problème particulier. De nature belliqueuse et nerveuse, elle dit être d'un tempérament pas très calme. Et le procureur d'estimer qu'elle ne respecte tout simplement personne. Les faits à elle reprochés sont punis par la loi. Et ils sont bien constitués. C'est pourquoi, le substitut du procureur a requis de la condamner à 3 mois de prison ferme. Le tribunal a délibéré pour 15 jours de prison.

Rassemblées par Bassératou KINDO

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

palais

AFP

RD Congo: des policiers isolent le palais de justice de Lubumbashi

RD Congo: des policiers isolent le palais de justice de Lubumbashi

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

AFP

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet

justice

AFP

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

AFP

Libye: Seif al-Islam toujours recherché par la justice

Libye: Seif al-Islam toujours recherché par la justice

AFP

Kenya: le marché du vote électronique contesté en justice

Kenya: le marché du vote électronique contesté en justice