mis à jour le

1ère édition des journées « Ecole de Protection civile » : 725 jeunes volontaires à l'école des Sapeurs pompiers.

Le 25 juillet 2013, à la brigade nationale des Sapeurs pompiers de Sigh nonghin s'est tenue une cérémonie de clôture des « Ecoles de protection civile ». Du 23 au 25 juillet 2013 en effet, sept cents vingt cinq (725) jeunes issus des différentes villes du Burkina Faso, ont bénéficié d'une formation sur les notions essentielles de secours et de civisme. Organisée par les Sapeurs pompiers, la cérémonie était présidée par le colonel Rémy Kaboré, conseiller technique au MATS (ministère de l'administration territoriale et de la sécurité), représentant du ministre. Présenter aux autorités administratives, militaires, paramilitaires les connaissances acquises par ces jeunes durant leur formation était l'objectif principal de cette cérémonie.

La 1ère édition des « Ecoles de protection civile » a été placée sous le thème « Protection de la population, une affaire de tous ». Organisée par le MATS en collaboration avec le MJFPE (ministère de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l'emploi), cette formation s'est tenue dans les différentes casernes des Sapeurs pompiers des villes de Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Koudougou, Ouahigouya et Banfora.

Le secours et le civisme à l'honneur pendant cette formation.

Durant soixante douze heures, sept cents vingt cinq (725) jeunes volontaires des communes de Ouagadougou, Bobo, Koudougou, Ouahigouya et Banfora ont été formés. Les différentes manières d'évolution et d'extinction d'incendie, les premiers secours à administrer aux victimes d'accidents ont été enseignés. Aussi, ont-ils appris la conduite à tenir quand il s'agit d'une personne qui se noie. « Nous leur avons également inculqué des connaissances sur l'éducation civique notamment les symboles du pays » affirme le lieutenant colonel Ibrahim Compaoré, commandant la brigade nationale des Sapeurs pompiers. « Nous leur avons appris la conduite à tenir avant, pendant et après les inondations » ajoute le lieutenant colonel.

Cette formation a donc pour objectifs essentiellement de permettre à des citoyens notamment les jeunes d'apporter des premiers soins efficaces à des victimes avant l'arrivée des Sapeurs Pompiers. « Nous sommes en mesure d'apporter notre concours utile aux services publics de secours et de lutte contre l'incendie à nos vaillants soldats du feu » soutient S. Fabrice Ruben Nacoulma, représentant des jeunes volontaires. Des vies seront donc sauvées conclut M Compaoré. Des démonstrations des connaissances acquises par les jeunes. Quels sont les premiers gestes qui sauvent dans le secourisme ? Comment extraire une personne coincée dans un véhicule accidenté ?

Comment venir en aide à une personne qui se noie...

Les exercices pratiques gratifiés au public ont répondu à ces différentes questions. Ces exercices ont permis au public invité d'évaluer eux-mêmes la réaction des jeunes volontaires face à une situation de détresse ou de risque de quelque nature que ce soit. Selon le lieutenant colonel, en posant les premiers gestes qui sauvent, ces jeunes deviennent un maillon de la chaîne de secours.

Au regard de l'importance que cette session de formation revêt, les différents acteurs (MATS, Sapeurs pompiers, jeunes volontaires...) ont souhaité sa poursuite. En effet, le représentant des jeunes volontaires affirme qu'« Il serait souhaitable que la formation s'étende sur une semaine et qu'elle se tienne avant le début de la saison pluvieuse [...] La prolongation de la durée de sensibilisation aura l'avantage de permettre aux participants de mieux cerner les techniques de secours et de survie pour le grand bonheur des populations ». A l'issue de la cérémonie de clôture, les jeunes volontaires ont reçu une attestation de participation.

Patindé Amandine Konditamdé

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

édition

AFP

La "Journée du manuscrit"

La "Journée du manuscrit"

AFP

Le Huffington Post lance une édition en Algérie

Le Huffington Post lance une édition en Algérie

Christian Wilfrid Diankabakana(AEM), à Oyo, Congo

Congo : 27ème édition de la journée nationale de l'arbre

Congo : 27ème édition de la journée nationale de l'arbre

école

AFP

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

AFP

Angola: fermeture d'une école du réseau Gülen

Angola: fermeture d'une école du réseau Gülen

AFP

A Johannesburg, une école pour enfants réfugiés victimes de xénophobie

A Johannesburg, une école pour enfants réfugiés victimes de xénophobie

protection

AFP

Burkina: manifestation de policiers au sujet de la protection d'entreprises privées

Burkina: manifestation de policiers au sujet de la protection d'entreprises privées

AFP

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

AFP

Soudan du Sud: l'ONU manque de troupes pour sa force de protection régionale

Soudan du Sud: l'ONU manque de troupes pour sa force de protection régionale