mis à jour le

GO- L’autoroute à péage prépare la Korité

En principe, c'est la semaine prochaine que la nouvelle autoroute à péage sera complètement ouverte à la circulation. Certainement aussi, une nouvelle source d'ennuis financiers, car, pour rappel, avec les tarifs que vont appliquer Sénac et son équipe, le trajet Dakar/Diamniadio va coûter 1400 frs aux véhicules légers, contre 800 frs pour les motos, 2000 frs pour les transports en commun et 2700 frs pour les poids lourds.

Ceci ne concerne qu'un aller, ou un retour simple, évidemment. Si vous vous voulez faire du «Dem Dikk», ne vous gênez pas. Aussi sec, vous payerez deux fois le tarif, à moins d'opter pour la route nationale qui est là pour tout le monde, avec tous ses charmes pour ceux qui adorent les bouchons et les tête-à-tête motorisés.

Quid de ceux qui habitent Nguékhokh, Thiès, Mbour, Saly.... et qui viennent quotidiennement bosser à Dakar et dans ses environs immédiats? Personne n'en parle, pour l'instant. Mais, pour ne pas se laisser prendre de court, je leur conseille, en bon adjoint de Monsieur Météo, de se rapprocher des services de Sénac. D'une part, pour lui demander la solution avec le flic ou le gendarme de la route qui «réclame» au moins 500 frs comme «frais de déplacement» pour chaque voyage, de l'autre, bénéficier d'un tarif préférentiel hebdomadaire, pour ne pas sauter les prochaines fêtes qui pointent, comme certains sautent facilement des repas, pour faire des économies.
Je suis presque sûr qu'ils auront gain de cause. Car, non seulement, la deuxième tranche de l'autoroute a été construite avec notre fric, le fric du contribuable qui devrait pourtant nous revenir comme un retour sur investissement, il y a également que le copain Sénac, sénégalais d'ethnie gauloise, comme disait naguère madame, est connu pour son sens du dialogue et de la solidarité agissante ... des politiciens.

Il l'a montré plusieurs fois, en garantissant le succès de la Biennale de Dakar, et ce serait la moindre des courtoisies de la part d'un compatriote qui va se taper la bagatelle de 10 millions de frs par jour, pendant 30 ans. Sénac, c'est un Djolof-Djolof comme toi et moi. Sénac ou Sen Akhe, Sénégal, Senbus, Sénelec.... Ce n'est pas nous dans nous ?

Ps : Si jamais mon calcul est faux, attendez l'après-fête, pour me le signifier. Avec le Ramadan...béni qui vient à peine d'atteindre sa vitesse de croisière, moi, je suis déjà sur les genoux.

Cébé

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye