mis à jour le

Confection de fausses cartes grises : Deux faussaires conduits en prison

La direction régionale des Transports terrestres, maritimes et fluviaux, ex-ONT, résolument engagée dans la lutte  contre les faussaires et faux intermédiaires dans le circuit de traitement des permis de conduire et cartes grises, vient de mettre la main sur une bande organisée dans la falsification desdits documents. Les  deux cerveaux de la bande cueillis par la police, un certain Mamadou Diallo et Mme Kassogué, une déclarante en douanes,  sont depuis le 17 juillet dernier en détention dans la Maison d'arrêt de Bamako et de Bollé. L'information a été donnée hier jeudi en faveur d'un point de presse par le directeur régional, Mamadou Sow, en poste depuis février.

 

 

La lutte engagée par la direction régionale des Transports terrestres, maritimes et fluviaux, ex-ONT, contre  les faussaires et faux intermédiaires dans le circuit de traitement des permis de conduire et cartes grises vient de porter fruit avec le démantèlement d'un réseau de faussaires desdites pièces.

 

L'information a été donnée hier jeudi par le directeur régional des Transports terrestres, Maritimes et fluviaux, ex-ONT, Mamadou Sow, en présence de plusieurs de ses collaborateurs. Les deux cerveaux de la bande ne sont d'autres qu'un certain Mamadou Diallo et une dame répondant au nom de Mme Kassogué, déclarante en douane.

 

 

Selon directeur, tout a commencé par la présentation d'un usager (une dame) remontée contre ses services de n'avoir pas pu livrer sa carte grise dans le délai. Après présentation de la carte grise provisoire qu'elle avait en main il a été attesté par le directeur et ses agents que cette carte grise provisoire était fausse. Pour tirer au clair, la dame fût conduite au 7è arrondissement  pour enquête.

 

 

Après des interrogations musclées par des hommes du commissaire, Almoubareck Aldjoumagatou, l'usager (la dame a lâché le morceau en dénonçant la transitaire, Mme Kassogué. Poursuivant l'enquête, la police a pu mettre la main sur son complice, Mamadou Diallo. Un professionnel des fausses pièces, disposant de tous les matériels pour cet art et seraient par les intermédiaires malveillants se présentant sous une fausse identité d'agent des services de transport. A l'heure actuelle, les deux malfrats sont en détention dans la grande prison de Bamako-coura et de Bollé, a indiqué M. Sow.

 

 

Leur mode opératoire 

En complicité avec certains revendeurs de voitures, des déclarants en douanes abusent de la bonne  foi des citoyens en leur offrant ces services peu orthodoxes, a-t-il expliqué M. Sow avant de dénoncer la liberté de confection des cachets dans notre pays

.

 

Des garde-fous pour anéantir les fraudeurs

Selon M. Sow, pour anéantir les fraudeurs et de leurs mauvaises pratiques, il a été mis en place un système de transmission des documents sécurisé. Et d'ajouter que les agents concernés sont identifiés et leurs spécimens de signatures sont déposés. Et que les bordereaux de transmission feront aussi  l'objet de plus d'attention de la part de la direction pour éviter tous les erreurs susceptibles de créer la confusion.

 

 

Lors de ce point de presse, il a reconnu et salué les efforts du département de l'Equipement et des Transports dans l'amélioration du service aux usagers par la mise à niveau des travailleurs, la prestation de serment pour certains agents devant évaluer et apporter un avis technique sur les activités comme le passage de permis de conduire, l'expertise d'accident, immatriculation des véhicules, etc.

 

 

Il a également invité les usagers à la vigilance  et de préciser que tous ses agents et stagiaires sont identifiables par des badges portant leur photo, fonction et numéro matricule. Et bientôt sera érigé un service d'accueil et d'orientation pour les usagers pour barrer la route aux fraudeurs et intermédiaires ou démarcheurs, a-t-il promis.

 

 

Ousmane Daou

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

cartes

AFP

L'Ethiopie va distribuer des cartes d'identité aux rastas

L'Ethiopie va distribuer des cartes d'identité aux rastas

AFP

Présidentielle au Niger: retrait des cartes d'électeurs pour le 1er tour

Présidentielle au Niger: retrait des cartes d'électeurs pour le 1er tour

AFP

En Afrique, la montée en puissance de banques locales redistribue les cartes

En Afrique, la montée en puissance de banques locales redistribue les cartes

prison

AFP

Tanzanie: 25 ans de prison pour trafic d'

Tanzanie: 25 ans de prison pour trafic d'

AFP

Cameroun: 25 ans de prison

Cameroun: 25 ans de prison

AFP

Afrique du Sud: prison pour deux fermiers blancs coupables d'avoir enfermé un Noir dans un cercueil

Afrique du Sud: prison pour deux fermiers blancs coupables d'avoir enfermé un Noir dans un cercueil