mis à jour le

Agression sexuelle d’une activiste dans un poste de police

Une jeune membre du Mouvement Culturel Révolutionnaire, Amel Attia, affirme avoir été sexuellement agressée au sein du commissariat de la rue Charles de Gaulle rue de Yougoslavie après avoir été embarquée par la police alors qu’elle assistait à la manifestation spontanée du 25 juillet, suite à l’assassinat de Mohamed Brahmi.

En réaction à l’assassinat, hier, 25 juillet 2013, du député Mohamed Brahmi, une manifestation spontanée s’est tenue à l'avenue Habib Bourguiba. Certains manifestants ont été arrêtés par les forces de l’ordre qui tentaient de disperser les manifestants. Amel Attia, membre actif du Mouvement Culturel Révolutionnaire, faisait partie de ceux qui ont été conduits au poste de police de la rue Charles de Gaulle* rue de Yougoslavie, plus connu sous le nom de “septième”

Une fois au poste, la jeune fille a été laissée dans un couloir du commissariat avec des individus en civil qui ne semblaient pas être des policiers. Et c’est le début du calvaire pour Amel.

Une fois dans les couloirs du commissariat, l'ambiance était tendue. Des personnes habillées en civil qui ne ressemblaient pas à des flics se sont emparé de moi. J'avais l'impression d’assister à une scène de braquage. Je n’en croyais pas mes yeux, Les témoins étaient bel et bien des policiers en tenues de maintien de l’ordre. Mes agresseurs étaient plutôt des clochards, du moins leur allure me donnait cette impression…raconte Amal d’une voix tremblante

Visiblement bouleversée, Amel continue son récit :

Cette bande de clochards déchaînés m'a encerclée et a commencé à m’agresser sexuellement. Ils tendaient tous leurs mains vers ma poitrine et tout mon corps…Certains d'entre eux ont même osé essayer de se déshabiller. Les policiers faisaient le va-et-vient sans qu’aucun d’entre eux ne réagisse.

Finalement, Amel a réussi à se défaire de ses agresseurs et à quitter le poste de police. Elle se rappelle à peine comment elle a fait. Elle sait seulement que les policiers ne l’ont pas empêchée. Tout au long du trajet de retour chez elle, la jeune fille n’a pas arrêté de vomir. Loin de baisser les bras, elle compte poursuivre les criminels.

Note de la Rédaction: Nous avons essayé de contacter un responsable au commissariat de la rue Charles de Gaulle sans réussir ni à avoir de réponse ni même à joindre un responsable.

* Correction suite au commentaire de Nyzouh

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

agression

AFP

Burkina Faso: un soldat français mis en examen pour agression sexuelle de deux fillettes

Burkina Faso: un soldat français mis en examen pour agression sexuelle de deux fillettes

AFP

Kenya: les suspects impunis d'une agression bientôt inculpés de viol

Kenya: les suspects impunis d'une agression bientôt inculpés de viol

Steven LAVON

France / Nouveau clash: Après Evra, une agression de Ribéry sur Gérard Houiller créé la polémique!

France / Nouveau clash: Après Evra, une agression de Ribéry sur Gérard Houiller créé la polémique!

activiste

Actualités

Un activiste de la LPR condamné à trois mois de prison pour avoir agressé des journalistes

Un activiste de la LPR condamné à trois mois de prison pour avoir agressé des journalistes

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Société : Une activiste de Femen expulsée mardi de Tunis

Tunisie-Société : Une activiste de Femen expulsée mardi de Tunis

Actualités

Tunisie : une activiste ukrainienne de Femen interpellée et expulsée

Tunisie : une activiste ukrainienne de Femen interpellée et expulsée

poste

AFP

Côte d'Ivoire: folles spéculations autour du poste de vice-président

Côte d'Ivoire: folles spéculations autour du poste de vice-président

AFP

Algérie: Alain Perrin de nouveau candidat au poste de sélectionneur

Algérie: Alain Perrin de nouveau candidat au poste de sélectionneur

AFP

Kenya: trois femmes tuées après avoir attaqué un poste de police

Kenya: trois femmes tuées après avoir attaqué un poste de police