mis à jour le

El Oued : le gang agresseur des camionneurs arrêté

Le procureur de la République près le tribunal de Guemmar, wilaya d'El Oued, a ordonné, hier, la mise sous mandat de dépôt de sept personnes, avons-nous appris de sources de la gendarmerie. Elles sont accusées d'association de malfaiteurs, agressions et vols. La mise hors d'état de nuire de ce gang a été rendue possible grâce à un appel téléphonique sur le numéro vert (10 55) à 1h du matin d'un usager de la route, avisant le groupement territorial de la gendarmerie d'El Oued que des individus suspects sont à bord de trois véhicules, deux de marque Ibiza et l'autre de marque Renault Master. Ils étaient sur le point d'agresser un conducteur d'un camion de marque Chakman, qu'ils ont suivi d'El Oued jusqu'à la commune de Guemmar. Alertés, les gendarmes du barrage permanent érigé sur la RN48, au niveau du village Ghomra, commune Guemmar, ont intercepté les trois véhicules en question, à leur bord sept suspects, tous originaires de la ville de Barika (Batna). Opérée par les gendarmes, la fouille minutieuse a permis de récupérer un montant de 578 000 DA, dissimulé dans l'un des véhicules, conduit par le nommé S. T., 28 ans. Interrogé sur la provenance de cette somme, le conducteur a déclaré que l'argent en question était destiné à l'acquisition d'un véhicule. Suite à l'enquête de la gendarmerie, il s'est avéré que le nommé N. M., conducteur d'un camion, a été victime d'un vol d'une somme de 566 000 DA, commis au niveau d'une station-service située dans la commune de Ouled Madhi (M'sila) par trois individus à bord d'un véhicule de couleur blanche. Dans le cadre des investigations, le propriétaire de la somme d'argent récupérée a été identifié. Il s'agit d'un commerçant qui a pu reconnaître le montant saisi, à travers des signes mis sur certains billets de banque. Ce qui a confirmé le vol et poussé le magistrat à les écrouer.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien