mis à jour le

Accident de train en Espagne: Un Immigré Algérien parmi les victimes

L?Espagne est  endeuillée par un  tragique accident de train sans précédent.  Au moins 78 personnes ont perdu la vie et 178 autres ont été blessées dont 94 étaient toujours hospitalisés ce vendredi, 35 dans un état critique et  Parmi les corps identifiés, figurent ceux de trois étrangers, un Algérien, un Mexicain et un Américain, a déclaré à la presse Antonio del Amo, responsable de la coordination de la police scientifique. De valence (Espagne) De Notre correspondant Le défunt, Chiad Mohamed qui  vivait à Gandia, une localité de Valence,  a laissé derrière lui  5 enfants, 4 garçons et une fille. Tous des mineurs, l?ainé a juste 9 ans, les plus petits, des jumeaux ne dépassent pas les 18 mois. Âgé de 45 ans, Mohamed est originaire de la ville d?Alger. Au chômage depuis longtemps, le malheureux se rendait à la ville de la Corogne pour travailler avec son ami à la foire médiévale. Mais cette fois ci, le destin l?a amené à prendre le mauvais train.  « Mohamed a l?habitude de  travailler avec moi de temps en temps  dans les foires médiévales» nous a expliqué son ami Nabil C, contacté par el watan « je l?ai eu au téléphone avant son départ de Madrid, évidement juste après que l?information est tombée, je me suis rendu sur place, c?est un moment très difficile et délicat » a poursuivi Nabil,  très attristé par ce malheureux événement. L?épouse du défunt accompagnée de deux de leurs  amis, sont arrivés ce vendredi matin, à l?hôpital pour identifier le cadavre. Le corps du défunt sera rapatrié au milieu de la semaine prochaine pour être inhumé  à Alger, dans  sa ville natale. Aussitôt, informé le consulat d?Algérie à Alicante a mis en place une cellule de crise, et une délégation a été dépêchée au domicile du défunt à Gandia. Par ailleurs, l?ambassade d?Algérie à Madrid, a envoyé un représentant  sur le lieu du drame pour s?en occupé des procédures  nécessaires. L'accident, survenu mercredi soir, faut- il le rappeler,  s'est produit à trois kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle, au niveau de la localité d'Angrois, dans un virage où la vitesse est limitée à 80 km/h. Le train, un ALVIA 730, qui transportait 220 passagers, aurait roulé deux fois plus vite au moment de l'accident.Cette catastrophe ferroviaire est l'une des plus graves jamais survenues en Espagne. En 1944, une collision entre un train qui effectuait lui aussi la liaison entre Madrid et la Galice et une locomotive avait fait des centaines de morts. En 1972, 77 personnes avaient été tuées dans le déraillement d'un train qui reliait Cadix à Séville, en Andalousie.Un deuil national de trois jours a été décrété à la suite de cette tragédie.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

accident

AFP

Burkina: 6 morts, 12 blessés graves dans un accident de la route

Burkina: 6 morts, 12 blessés graves dans un accident de la route

AFP

Burkina: au moins 18 morts dans un accident de la route

Burkina: au moins 18 morts dans un accident de la route

AFP

Kenya: au moins 19 morts dans un grave accident de la route

Kenya: au moins 19 morts dans un grave accident de la route

train

AFP

Cameroun: "En train de redevenir les Lions Indomptables" estime Moukandjo

Cameroun: "En train de redevenir les Lions Indomptables" estime Moukandjo

AFP

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

AFP

Cameroun: trois personnes tuées percutées par un train

Cameroun: trois personnes tuées percutées par un train

victimes

AFP

Mali: hommage aux victimes de l'attentat islamiste près de Bamako

Mali: hommage aux victimes de l'attentat islamiste près de Bamako

AFP

Gambie: un système judiciaire en panne face à l'ancien dictateur

Gambie: un système judiciaire en panne face à l'ancien dictateur

AFP

Nigeria: les enfants victimes du conflit contre Boko Haram

Nigeria: les enfants victimes du conflit contre Boko Haram