mis à jour le

Spécial Août 2013 : Le sens d’une démarche

La crise économique et financière qui frappe l'Europe et tout particulièrement deux grands partenaires du Maroc, la France et l'Espagne, a fini par affecter notre économie de façon de plus en plus évidente depuis 2011. En effet, ce sont très visiblement des causes exogènes qui ont précipité l'appareil productif national dans le marasme et cette causalité démontre parfaitement que notre économie nationale n'évolue pas en vase clos, mais qu'elle est plutôt de mieux en mieux arrimée à l'économie mondiale, avec ses effets positifs et ses effets négatifs.

Dans cette relation de causalité, d'interpénétration, l'analyse des origines et des conséquences de cette crise économique mondialisée est importante, mais c'est incontestablement la durée de cette dépression, les voies de son dépassement, les stratégies de sa résorption qui sont aujourd'hui des problématiques nodales.

Mais comment aborder le champ des stratégies économiques salvatrices sans se heurter à un obstacle incontournable, celui du temps, de la durée ?

Ruptures, transitions, accélérations se succèdent sur le court terme alors que le long terme est indéniablement le seul étalon de mesure pour envisager une sortie de crise et le retour d'une ère de croissance, soit-elle mondiale ou cantonnée à une région, un pays.

Le Royaume, qui dispose de sa politique économique propre, ou plutôt d'une démarche autonome, avec tous les instruments de la souveraineté financière, ne saurait cependant échapper aux effets de la théorie des dominos qui, depuis le déclenchement de la crise des sub-primes aux Etats-Unis en 2007-2008, ont successivement touché les différentes parties du monde, affectant d'abord les économies du Nord avant d'impacter celles du Sud, et notamment les pays dits émergents.

Le TEMPS est donc l'élément essentiel dans la réflexion qui doit être menée autour de la problématique de la crise.

C'est pourquoi, s'il s'agit de proposer un ensemble d'analyses et de constats sur la thématique de «L'économie marocaine et la crise mondiale, des facteurs exogènes aux solutions endogènes», qui est l'objet de ce numéro spécial, La Nouvelle Tribune a choisi d'offrir à ses lecteurs certains des concepts et idées développés à l'occasion des 13è Rencontres économiques, tenues à Aix-en-Provence, en France, les 5, 6 et 7 juillet 2013, à l'initiative du Cercle des Économistes français.

En effet, il a semblé utile d'offrir «une tribune» à quelques-uns des plus brillants économistes et intellectuels de notre époque et de mettre en perspective la pertinence de leurs observations avec nos propres constats sur la situation actuelle du Maroc, ses contraintes et les pistes de sortie de crise qui peuvent s'offrir aux «policy makers» nationaux.

Une ambition sans doute élevée, mais qui trouve son origine dans notre volonté de participer, modestement, à la réflexion qui, nécessairement, doit présider à la mise en place de politiques globales et sectorielles, de réformes indispensables, afin que le Maroc, son économie et son peuple, dépassent le plus rapidement et avec le moins de casse possible, cette phase de marasme, d'endettement public et privé obsédant, de déficits qui s'aggravent, de croissance plate ou insuffisante.

 

Bonne lecture !

 

Fahd YATA 

moustache7

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

août

AFP

Epidémie de fièvre au Niger: 32 morts depuis fin août

Epidémie de fièvre au Niger: 32 morts depuis fin août

AFP

Zambie: l'élection présidentielle fixée au 11 août 2016

Zambie: l'élection présidentielle fixée au 11 août 2016

AFP

L'Egypte va inaugurer sa seconde voie du canal de Suez le 6 août

L'Egypte va inaugurer sa seconde voie du canal de Suez le 6 août

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013