mis à jour le

Abdellah Issami en vedette à “l’été des Oudayas”

Un vibrant hommage a été rendu au grand compositeur Abdellah Issami, à l’ouverture, mercredi soir à Rabat, de la troisième édition du Festival international des arts et de la culture “Eté des Oudayas”.

A cette occasion, les ministres de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, et de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, ainsi que le président du festival, Hassan Megri ont offert des présents à M. Issami, considéré comme l’un des piliers de la musique marocaine moderne.

Dans une allocution de circonstance, le chercheur Nacer Sarhan a mis en exergue le parcours distingué de cet artiste qui a contribué activement à l’enrichissement du patrimoine musical marocain, rappelant qu’il a composé des oeuvres légendaires, dont “Nidaa Alhassan” et “Allah Ykamal Rjak”.

M. Sarhan a affirmé que le compositeur Issami, natif de Marrakech, a entamé sa carrière artistique à Rabat. Influencé par les maitres de la musique andalouse et du malhoun, Issami était aussi un passionné de musique classique, ce qui lui a permis d’affiner sa formation musicale.

La cérémonie d’ouverture du festival a été animée par le grand chanteur Fouad Zbadi qui a interprété plusieurs chansons arabes, dont “Nidaa Alhassan”.

Jusqu’à 2 août prochain, le public aura droit à une série de concerts interprétés par des artistes marocains et étrangers.

En parallèle, des prestations musicales sont également programmées ainsi qu’une exposition de calligraphies et sculptures à la galerie Bab Kbir et un concours de court métrage au profit des jeunes réalisateurs.

Ce festival vise à valoriser le patrimoine culturel du Maroc et à égayer le jardin andalou de la Kasbah des Oudayas.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”