mis à jour le

François Collin, un homme de rigueur à la tête de l’IGE - 2013-07-26 17:10:09

Le nouveau vérificateur général du Sénégal, François Robert Lat Collin, nommé, jeudi, à la tête de l'Inspection générale d'Etat (IGE) est un haut fonctionnaire qui connaît les rouages de l'administration sénégalaise où il a occupé différentes fonctions.

Agence de Presse Sénégalaise

Ses derniers articles: Décès de l’ancien basketteur Jacques Fowler - 2013-09-15 23:37:13  Cambérène pour l’évaluation de la décentralisation (porte-parole) - 2013-09-15 23:11:50  Le comité de pilotage des 100 ans de Cambérène installé, dimanche - 2013-09-15 23:03:53 

François

AFP

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

AFP

Burkina: mandat d’arrêt international contre François Compaoré dans l'affaire Zongo

Burkina: mandat d’arrêt international contre François Compaoré dans l'affaire Zongo

AFP

Le pape François appelle à la paix au Congo

Le pape François appelle à la paix au Congo

homme

AFP

Kenya: un homme tué au lendemain de l'élection

Kenya: un homme tué au lendemain de l'élection

AFP

Ouganda: un homme tué lors d'échauffourées avec la police

Ouganda: un homme tué lors d'échauffourées avec la police

AFP

"On ne regrette pas d'avoir connu un homme comme Sankara", confie sa veuve Mariam

"On ne regrette pas d'avoir connu un homme comme Sankara", confie sa veuve Mariam

rigueur

group promo consulting

NOUVEAU PATRON DE L’IGE  François Collin, un homme de rigueur

NOUVEAU PATRON DE L’IGE François Collin, un homme de rigueur

AFP

Mali: l’épuration raciale du MNLA à Kidal sera punie avec la dernière rigueur

Mali: l’épuration raciale du MNLA à Kidal sera punie avec la dernière rigueur

Nabil

Tahirou Traoré, secrétaire général national du SYNATEB : « Nous voudrions que nos préoccupations soient examinées avec beaucoup de rigueur »

Tahirou Traoré, secrétaire général national du SYNATEB : « Nous voudrions que nos préoccupations soient examinées avec beaucoup de rigueur »