mis à jour le

Course à la présidence de la République : Le peuple malien face à son destin

Depuis plus d'un an, notre pays est plongé dans une crise institutionnelle et sécuritaire avec comme corolaire l'occupation des trois régions du nord et le coup d'Etat du 22 mars 2012. Pour sortir le pays de cette situation chaotique l'élection présidentielle du 28 juillet est considérée comme la première approche pour mettre fin à la souffrance du peuple. En effet, cette élection présidentielle mettra aux prises 27 candidats dont des favoris et des outsiders. Mais, chacun prétend briquer la magistrature suprême par ces moyens tout en essayant de convaincre les électeurs à travers un projet de société. La vérité sera dans les urnes ce dimanche, le peuple malien n'est plus dupe, il doit décider de son devenir en faisant un très bon choix.

 

Cette élection présidentielle du 28 juillet se singularise des précédentes par le fait qu'elle constituera la première voie de sortie de crise dramatique que notre pays traverse aujourd'hui. Elle permettra de mettre en place un pouvoir légitime afin que le Mali soit dans le concert des nations démocratiques. Cela passera par l'élection d'un homme d'Etat, un homme compétent, un homme de parole, un homme qui ne trahira pas le pays. Un homme capable de relever les nombreux défis auxquelles notre pays est confronté notamment le défi sécuritaire et institutionnel.

Un Président capable de réconcilier les c½urs et les esprits, instaurer un dialogue inclusif entre toutes les communautés du pays, donner de l'espoir au peuple malien qui a tend souffert pendant ces 20 dernières années par une mauvaise gouvernance. Bref un président qui mettra le pays au travail. Ce choix ne viendra pas du ciel, c'est ce le peuple victime des pratiques politiciennes des hommes politiques qui en choisira entre 27 candidats ce dimanche 28 juillet. le laxisme de nos gouvernants le pays est tombé à terre. On doit le relever ensemble et tout le monde doit jouer son rôle. Le peuple averti ne cautionnerait plus l'élection d'un président incapable de résoudre les problèmes des Maliens. Pour cela, les électeurs sont appelés à sortir massivement pour choisir parmi les 27 candidats à la course pour Koulouba un homme qu'il faut pour le changement dont on aspire. Pendant trois semaines de campagne, ils, les candidats avaient sillonnés tous les coins et recoins du pays pour la conquête de l'électorat malien en présentant leur projet de société. A l'analyse, on a l'impression que ces 27 candidats ont un projet de société presque identique. Il appartient maintenant aux électeurs d'être très vigilant, de ne pas tomber dans l'erreur en choisissant quelqu'un dont on regrettera après. Certes un président doit être élit à la base d'un programme. Mais le constant est autre chose chez nous, ces candidats une fois élus oublient les programmes qu'ils ont présentés au peuple. Cette fois, il faudra voir qui est capable de quoi avant de choisir puisqu'il s'agit aujourd'hui de notre devenir. C'est l'avenir de tout un peuple qui se décidera ce dimanche 28 juillet 2013, alors soyons prudents et vigilants. Que Dieu nous en garde en ce mois bénis de ramadan !

Ousmane Cissé

 

course

AFP

Nigeria: dans le sillage de Buhari, la course

Nigeria: dans le sillage de Buhari, la course

AFP

Sénégal: cinq ans de prison pour le maire de Dakar, hors course pour la présidentielle

Sénégal: cinq ans de prison pour le maire de Dakar, hors course pour la présidentielle

AFP

Afrique du Sud: les seconds couteaux de la course

Afrique du Sud: les seconds couteaux de la course

présidence

AFP

Obiang Nguema, une présidence sans partage en Guinée équatoriale

Obiang Nguema, une présidence sans partage en Guinée équatoriale

AFP

Ouganda: suppression de la limite d'âge pour la présidence

Ouganda: suppression de la limite d'âge pour la présidence

AFP

Afrique du Sud: les temps forts de la présidence Zuma

Afrique du Sud: les temps forts de la présidence Zuma

république

AFP

En République démocratique du Congo, l'odyssée des entrepreneurs du net

En République démocratique du Congo, l'odyssée des entrepreneurs du net

AFP

Tchad: Déby nomme le premier gouvernement de la 4e République

Tchad: Déby nomme le premier gouvernement de la 4e République

AFP

Gabon: le nouveau gouvernement prête serment devant le président de la République

Gabon: le nouveau gouvernement prête serment devant le président de la République