mis à jour le

LAYLATOU QADRI LA NUIT DU DESTIN «Une nuit meilleure que mille nuits» (Par El Hadj Mohamed Mahfouz Mbacké)

«Une nuit meilleure que mille nuits» (S97)

La communauté mouride s'apprête à célébrer le Laylatoul Khadri dans la nuit du 16 au 17 du mois béni du ramadan correspondant le 25 juillet 2013, 65ème Edition. Cette nuit revêt une grande importance aux yeux de l'islam parce qu'elle marque le début de la révélation eu saint Coran :
« Nous l'avons certes, fait descendre (LE Coran) pendant la nuit d'Al Qadri ».
C'est pour cette raison que le Laylatoul Qadri est intimement lié au Saint Coran, le Livre de référence des musulmans. Le livre de discernement » (S15, V9 » ; LE Coran est le « livre dont les versets sont parfaits en style et en sens, et venu d'un sage et parfaitement Connaisseur ? N'adore qu'Allah » (S11, V1-2).

Révélé durant une période de vingt trois années, dix à la Mecque et treize la Médine, el Coran renferme cent quatorze sourates, d'Al Fatiha (l'ouverture) à An-Nass (les hommes), composés de 6217 versets. LE premier verset révélé est le verset « Lis » de la sourate « caillot de sang » alors que le dernier et le verset tri s de la sourate « La Table servie » où Dieu affirme ; « Aujourd'hui, j'ai parachevé pour vous, votre religion, et accompli que vous mon bienfait. Et j'agrée l'islam comme religion pour vous ». Il faut cependant noter que selon Ibn Abbas, ce verset révélé au Prophète (PSL) trois mois avant sondé ces sur le mont Arafat lors de son pèlerinage d'adieu serait antérieur fau verset 281 de la sourate la génisse (« Redoutez enfin le jour où personne ne sera lésé ») qui serait révélé sept jours avant la disparition du sceau des Prophètes (PSL).

Les exégètes définissent le Coran comme le livre incontestable que contient la chronique de ceux qui nous ont précédé ; les nouvelle de ceux qui viendront après nous et les lois qui nous régissent. LE livre apparait ainsi comme « Un clair destiné aux hommes, une direction infaillible, un avis salutaire pour qui craint Dieu » (S la famille d'Imran, V 138).
Livre « direction infaillible » éclairée par la « lumière » divine (« une lumière et une livre explicite vous sont certes venus d'Allah » S5, V 15) doit constituer la référence de tout musulman ainsi abreuvé l'intarissable source divine, le croyant est armé pour affronter les complexités de la vie éphémère ici bas et préparer la vue future, meilleur et éternelle. Il comprendra les recommandations divines, discernera le Bien du Mal et se rendre compte qu' « il ne leur a été commandé cependant que d'adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif d'accomplir la salat d'acquitter le zakat ? E t voila la religion de droiture » ( S98, V5). LE croyant sera d' « autant plus à l'aise que la parole divine est complète (« nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre... » S6, V 38).

Rien est laissé au hasard de la législation islamique régissant la pratiques culturelles à la législation administrative réglant l'ensemble des aspects relatifs a la société&.
LA Parole divine est par ailleurs protégée de l'usure, du temps et de limitations : « Quand même les hommes et les djins s'uniraient pour produire un semblable de ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable même s'ils se soutenaient les uns des autres » S17, V88 ; « Mais disent-ils ; «C'est celui-là (Mohamed PSL) qui l'a inventé? » Dis : « Composez donc une semblable a ceci, appelez à votre aide n'import e qui vous pourrez à part Allah, i vous êtes véridiques » (S10, V 38). LE coran ainsi traversé le siècle sans aucune altération. Sa pertinence, de tout temps d'actualité, et la véracité de ses révélations que la science n'a jamais infirmé es (lire « La Bible, le Coran et la Sciences » de Maurice Bucaille) attestent si besoin en été » du caractère miraculeux, sacré et divin du Livre Saint de l'Islams dont l'auteur disait : « C'est nous qui t'avons révélé le rappel édifiant et nous veillerons certes à son intégrité » (S Al-Hijr, V9).

Une nuit de prière et de pardon

Il apparait ainsi que le Coran occupe une place centrale dans l'islam. Sa révélation au cours du ramadan (le coran a été révélé durant le mois de ramadan. C'est une direction pour les hommes. Une manifestation claire de la direction et de la foi »). Démontre largement l'importance de ce mois béni qui renferme la nuit du Leylatul Qadr). « Meilleure que mille nuits ». Le Leylatul Qadr est la nuit que Sokhna Maïmouna MBACKE avait choisi pour glorifier son seigneur, lui rendre grâce et magnifier l'½uvre de son père Cheikh Ahmadou Bamba durant plus d'un demi-siècle, elle a célébré cette nuit pour, disait-elle : «Travailler pour Cheikh Ahmadou Bamba a traves ce qu'il aimait le plus : Le Saint Coran» . N'est ce pas Cheikh lui-même qui a écrit : Je préfère le Coran et la Sunna à l'or et à l'argent », Sokhna Maïmouna faisait ainsi réciter des milliers d'exemplaires du Saint Coran à travers les Daaras pour la célébration de cette nuit. Elle était consciente qu'occasion ne pouvait être meilleure pour rendre grâce à Dieu et implorer son pardon. Ainsi en atteste ce hadith rapporte par Bukhary et Muslim, d'après Abu Hurayra « celui qui prie toute la nuit de El Qadr par Foi et Pitié, Dieu pardonnera ses pêchés précédents ». Sokhna Maïmouna conviait toutes les communautés islamiques à Touba pour partager avec elle ces grands moments de communion et de pardon. Elle profitait de l'occasion pour rassembler les musulmans, raffermir les liens entre les croyants et leur offrir sa générosité légendaire. En véritable sainte, elle multipliait ses ½uvres sociales et ses largesse car « la piété, c'est donner c'est bien quelque besoin qu'on en ait ». (qs2, V 188).

Sa principale préoccupation était de satisfaire les besoins des musulmans afin de les mettre dans des conditions optimales pour adorer leur seigneur. Sa fréquentation assidue du Saint Coran avait fini de faire d'elle sa mémoire vivante et personnifiée. Chacun de ses actes rappelait un verset Coranique. Sa bonté était ainsi sous tendue par les paroles divines : « Ceux qui distribuent leurs bien dans la voie de Dieu sont comparables à un grain de blé qui engendre set (7) épis dont chaque épis porte 100 grains. Dieu multiplie les biens de qui lui plait. Car Dieu est incommensurable et omniscient » (S 2, V 261). Tout ceux qui ont eu la chance d'assister à Leylatul Qadr peuvent témoigner de la bonté, une bonté naturelle sans distinction aucune pour la seule grâce de Dieu suivant ses recommandations : « Soyez bons envers vos parents, vos proches, les orphelins, les pauvres, vos voisins immédiats et voisins non immédiats, vos épouses, les voyageurs et les esclaves » (S les femmes, V 36).
Sokhna Maïmouna MBACKE marchait ainsi sur les traces de son vénérable père qui évoquait le Leylatul Qadr en des termes forts élogieux :
« O mois du Généreux, mois qui, nous a gratifiés du Leylatul Qadr qui est une nuit de bienfaits et d'opulence.
Louange à ALLAH qui répond aux sollicitations. Le Maitre du destin qui nous a gratifiés du bienfait du Leylatul Qadr. Qui la élève pour toujours meilleure que mille nuits». Apres avoir rendu grâce a Dieu, le Cheikh qualifie que le Leylatul Qadr de «nuit de bienfaits et d'opulence», «meilleure que mille nuits » pour nous donner son véritable sens et toutes son importance dans l' Islam . Il incite par là, même le musulman a la célébrer et la considère à la juste valeur. Avec le grand élan de générosité qui la caractérise. Cheikh poursuit son poème par des prières pour lui-même, pour son peuple et pour toute sa nation : «O Seigneur, par la grâce du «Leylatul Qadr» cache mes défauts et écoute ma prière. O Seigneur par grâce de ce jour, fais que mes préoccupations et celle de ma nation soient agrées. «O Seigneur, par la grâce, offre-moi le paradis et purifies moi le c½ur, offre à mon peuple les deux lumières dans le deux demeures. Et fais nous emprunter le chemin du succès e de l'opulence. Attire nos c½urs vers l'accès et vers l'oeuvre pieuse. Accorde-nous le bonheur eternel et le bienfait. O Celui dont le royaume demeure éternel».

«Pour le gloire de l'islam»

C'est ainsi que Cheikh Ahmadou Bamba célébrait la nuit du Leylatul Qadr. A l'instar de tout le ramadan, il régnait une grande effervescence religieuse dans la demeure du Cheikh. Sokhna Maïmoune MBACKE a perpétué cette tradition toute sa vie durant. Les centaines de milliers de fideles qui convergent chaque nuit du Leylatul Qadr vers Touba pour poursuivre son ½uvre et lui rendre hommage montre si besoin en était la réussite de sa mission. Cette mission fut entièrement consacrer à porter haut l'étendard de l'islam. Elle fa trace*é une voie vers le droit chemin ; une voie faite de dévotion, de piété, de bonté, de dignité, de responsabilité et de courage.

Que Dieu agrée l'ensemble de son ½uvre et l'accueille en son paradis. Que Dieu également puisse nous donner longue vie et assez de forces pour perpétuer ses bonnes actions et faire profiter toute la Oumma Isamique son immense enseignement et sagesse légendaire dans ce monde complexe et troublé plus que jamais en mal de repères et de références.

Par El Hadj Mohamed
Mahfouz MBACKE

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

nuit

AFP

Le DJ mixe l'appel

Le DJ mixe l'appel

AFP

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

AFP

Est de la RDC: quatorze personnes tuées en une nuit

Est de la RDC: quatorze personnes tuées en une nuit

Mohamed

AFP

Mohamed Abdullahi 'Farmajo', nouveau président de la Somalie

Mohamed Abdullahi 'Farmajo', nouveau président de la Somalie

AFP

Somalie: l'ex-Premier ministre Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

Somalie: l'ex-Premier ministre Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

AFP

Tunisie: procès du meurtre de l'opposant Mohamed Brahmi reporté

Tunisie: procès du meurtre de l'opposant Mohamed Brahmi reporté