mis à jour le

DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS A L’ASER Modibo Diop se perd dans une savane de chèques

Le tribunal correctionnel de Dakar a enfin retenu l'affaire de détournement de 477 millions de FCfa à l'Agence de l'électrification rurale (Aser). C'était un jeu d'accusations et de déballages dans lequel l'ancien directeur de la société risque de se perdre. La suite du procès se tiendra le 31 juillet 2013.

Il ne reste que des disputes et des accusations de l'ancienne équipe dirigeante de l'Agence de l'électrification rurale (Aser). Les membres incriminés dans l'affaire de l'escroquerie portant sur des deniers publics et faux et usage de faux en écriture de banque ont rangé leur courtoisie. Chacun ne cherchait qu'à sauver sa peau, ce qui laisse la porte ouverte aux accusations ou même aux déballages. Même Modibo Diop, le capitaine de cette équipe, ne s'est pas soustrait à ce jeu d'incivilités. Pape Diop, alors Directeur financier de l'Aser, et Ibrahima Dieng, responsable de la boîte, partagent avec leur ancien chef les infractions d'escroquerie portant sur des deniers publics et faux et usage de faux. Les trois autres prévenus, Manta Thiam, agent de l'Aser, Fara Diallo Thioune et Abdoulaye Diop, employés de Pape Diop dans sa société privée, sont accusés d'avoir porté aide ou assistance aux prévenus susnommés.

On se croirait dans une institution financière, hier, devant la barre du tribunal correctionnel de Dakar. Il n'a été question que de chèques. Ainsi, c'est un total de 60 chèques, allant de cinq à trente-neuf millions de FCfa, qui auraient été décaissés de manière frauduleuse des comptes. A ce jeu du plus malin, les plus hauts responsables de l'Aser, Modibo Diop et Pape Diallo, cosignataires des chèques, tiennent les principaux rôles. Mais jusque devant la barre du tribunal correctionnel, ils se rejetaient la balle. Sur les chèques à blanc, chacun des deux tente de se laver à grande eau, traînant son alter ego dans la boue. Mais l'existence des chèques est bien réelle et personne ne le nie, mais plutôt chacun tente de dégager ses responsabilités.

Une pluie d'accusations s'abat sur Modibo...

Modibo a commencé par contester l'accusation. «Au départ, on parlait de 5,2 milliards de FCfa pour en arriver à 477 millions de FCfa. Toute cette histoire est cousue de fil blanc», atteste-t-il à l'entame de son propos. Et pour démontrer sa gestion irréprochable de l'Aser, Modibo n'hésite pas à évoquer qu'«en 2008, seule l'Aser a eu une note correcte sur les 83 sociétés qu'avait ciblées l'Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp)», dit-il sous une fausse sérénité trahie par une agitation apparente. Sur les chèques, il a tout nié, expliquant qu'il lui arrivait de se rendre en mission à l'étranger pour affaires, et le plus souvent, on notait des dysfonctionnements pour cause de liquidité. C'est ainsi qu'il a décidé de laisser des chèques à blanc signés pour prévenir ce genre de situation. Ils prenaient aussi en charge les frais de mission et les dépenses de fonctionnement. Mais ces co-prévenus ont tenu des déclarations contradictoires, l'enfonçant. C'est d'abord le cosignataire des chèques qui vise Modibo. Pape Diallo, par ailleurs Directeur financier de l'Aser, atteste : «Le plus souvent, c'est Mobido qui me demandait de signer des chèques sans aucune justification. J'étais obligé d'obéir, parce qu'il était mon supérieur hiérarchique. En plus, l'Aser ne disposait pas de manuel de procédure qui fixait les règles du jeu. Mais ce que raconte Modibo à propos de chèques est tâché de contrevérités. A part les chèques qu'il me demandait de signer, les autres que je paraphais l'étaient quand je devais voyager pour ne pas causer de préjudice à la société», accuse Pape Diallo. Mais celui-ci n'était pas, lui non plus, blanc comme neige. Abdoulaye Diop et Fara Diallo Thioune l'ont démontré à suffisance à la barre. Ils ont raconté que Pape Diallo les appelle souvent pour le compte de Modibo. A chaque fois, c'était pour le retrait d'un chèque. L'intégralité des sommes (5, 12, (...) 17, 22, 39 millions de FCfa) était toujours remis à Modibo. Fara Diallo Thioune lâche même que le responsable libéral de Colobane remettait ses sommes à ses militants. Ils disent n'avoir jamais eu un centime de ces sommes. Quant à Manta Thiam, il a attesté qu'il a retiré beaucoup de chèques pour le compte de son directeur. D'ailleurs, à la veille de son départ, il lui a retiré trois chèques : 12 millions de FCfa le 6 juin 2010, 6 millions de FCfa le 8 juin et 22 millions de FCfa le 10 juin, jour même de son départ de la tête de l'Aser. Mais toutes ces accusations ont été réfutées par Modibo qui explique qu'il ne connaît pas Abdoulaye Diop et Fara Diallo Thioune. Pour Manta Thiam, Modibo dit qu'il a retiré plusieurs chèques avant son arrivée et qu'il n'a jamais eu confiance en lui, c'est pourquoi il ne pouvait pas collaborer avec lui. Pour boucler les accusations, c'est Aliou Niang, ancien directeur de l'Aser, qui pointe le bout du nez à la barre. Il estime que l'Aser a bel et bien un manuel de procédure et que l'argent de la société a été dilapidé.

Les villages spéciaux détournés...

Dans sa feuille de route, l'Aser avait l'obligation de sortir les zones rurales de la pénombre. Ainsi, il fallait des études pour cibler les villages dans le besoin. C'est ce qu'ils appelaient les villages spéciaux. Mais ces villages ciblés n'étaient pas en réalité la priorité pour l'électrification. Modibo a craché devant la barre que les noms des villages à électrifier sortant de la Présidence, de la Primature, de l'Assemblée ou du défunt Sénat. De hautes autorités demandaient aux responsables de l'Aser de s'occuper d'un tel village ou d'un tel autre. Les chefs religieux aussi plaçaient des villages au détriment des zones ciblées. Ce qui détournait l'Aser de son objectif.

Le tribunal correctionnel a renvoyé le reste de l'audience au 31 juillet prochain. Ainsi, les conseils des deux parties et le ministère public auront plus de temps pour mieux affûter pour armes.

L'Observateur


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

détournement

AFP

Sénégal: le maire de Dakar incarcéré pour détournement présumé

Sénégal: le maire de Dakar incarcéré pour détournement présumé

AFP

Détournement Egypt Air: le pirate de l'air veut voir son ex-épouse

Détournement Egypt Air: le pirate de l'air veut voir son ex-épouse

AFP

Probo Koala: 4 personnes condamnées pour détournement d'indemnités

Probo Koala: 4 personnes condamnées pour détournement d'indemnités

savane

Sagafrica

Triste carnaval de clichés racistes

Triste carnaval de clichés racistes

group promo consulting

Landing Savané attend toujours la résolution de la crise qui secoue Aj

Landing Savané attend toujours la résolution de la crise qui secoue Aj

Notre Voie

Ousmane Sy Savané libéré, hier (Notre Voie)

Ousmane Sy Savané libéré, hier (Notre Voie)