mis à jour le

Un jihadiste français arrêté avant de partir tuer en Syrie

Un  homme de 47 ans soupçonné d’avoir voulu rejoindre le jihad en Syrie a été interpellé mardi 23 juillet dans le Territoire-de-Belfort dans le cadre d’une opération antiterroriste, a indiqué mercredi une source proche du dossier, confirmant une information de France Bleu Belfort Montbéliard.

Cet homme, originaire de Toulouse, était temporairement en visite dans sa famille dans le secteur de Belfort et a été interpellé par la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur), a confirmé la même source, sans plus de détails.

D’après France Bleu Belfort Montbéliard, il pourrait s’agir d’un proche de « deux frères Toulousains, dont les vidéos ont été postées la semaine dernière sur YouTube , l’un appelant les français et leur président François Hollande « à se convertir à l’islam »:

La radio a diffusé sur son site internet les déclarations d’un témoin de l’arrestation, affirmant que l’homme a été interpellé alors qu’il se trouvait dans une voiture. « Vingt gars cagoulés sont sortis de partout, armés jusqu’aux dents, les gars avaient tous des brassards police », a-t-il indiqué.

Une cinquantaine de Français partis combattre en Syrie

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a récemment évalué à au moins une cinquantaine le nombre de Français partis combattre en Syrie. « Cinquante, peut-être plus encore sont sur place, quarante sont en transit, une trentaine sont revenus et sont en tous cas sous la surveillance de nos services. Une poignée sont décédés, morts dans des combats sur place », avait-il indiqué sur France 2 le 18 juillet, interrogé sur les Français combattant en Syrie.

Le ministre avait par ailleurs estimé que « 600 Européens sont dans la même situation », jugeant cela « très inquiétant ». En 2012, une filière de recrutement de candidats au jihad, notamment pour la Syrie, avait été mise au jour en France, dont faisait notamment partie Jérémie Louis-Sidney, un Français de 33 ans tué en octobre lors de son arrestation à Strasbourg. Le groupe dont il faisait partie est aussi soupçonné d’être impliqué dans une attaque contre une épicerie casher en septembre.

Les tunisiens sont des milliers 

Alors que la France serre l’étau sur ces jihadistes , Les jeunes tunisiens aidés par le pouvoir islamistes en place se comptent par milliers  et sèment la terreur en Syrie .  Des dizaines sont morts et d’autres sont en prison . les  imams du mouvement islamiste Ennahdha encouragent  les vagues de jihadistes partir chair à canon en Syrie .Ils sont allés plus loin dans leurs fatwas et ont toléré aux jeunes filles recrues le « Jihad Annika7″ ( prostitution halal )

français

AFP

Centrafrique: non-lieu pour des soldats français accusés de viols d'enfants

Centrafrique: non-lieu pour des soldats français accusés de viols d'enfants

AFP

Mali: trois soldats français blessés dans un attentat

Mali: trois soldats français blessés dans un attentat

AFP

Lettre aux présidents burkinabè et français

Lettre aux présidents burkinabè et français

Syrie

AFP

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

AFP

Mondial-2018: l'Argentine doit se reprendre, la Syrie pour un nouvel exploit?

Mondial-2018: l'Argentine doit se reprendre, la Syrie pour un nouvel exploit?

AFP

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre