mis à jour le

Live Blogging : Assassinat de Mohamed Brahmi, fondateur du parti Attayar Achaabi

Mohamed Brahmi député démissionnaire du parti Echaab et fondateur du parti Courant Populaire a été assassiné ce matin en sortant de chez lui. Le député, originaire de Sidi Bouzid, aurait été assassiné par 5 tirs à bout portant. Live Blogging des événements de la journée.

18h – Sfax : Un collectif de partis politiques et d’organisations de la société civile se sont réunis au siège du Parti Unifié des Citoyens Démocrates pour appeler :

- tous les citoyens à la désobéissance civile,
- les membres de l’ANC à démissionner,
- la dissolution de l’ANC et de toutes les institutions émanants de cette assemblée (gouvernement et présidence)
- la formation d’un gouvernement de salut national,
- la dissolution de tous les partis politiques d’inspiration religieuse pour leur implication dans des meurtres et des assassinats et la dissolution de toutes les organisations paramilitaires qui agissent sous leur ordres ( LPR…)
- les institutions policière et militaire à respecter la neutralité politique
- et appellent tous les citoyens à rejoindre le sit-in ouvert au siège du gouvernorat de Sfax.

17h25 – Ariana : La police est intervenue pour séparer deux personnes qui se sont battues devant l’ambulance. Les forces de l’ordre en ont profité pour faire passer de force l’ambulance et l’envoyer vers la Route X, en direction de l’hôpital Charles Nicolle.

17h15 – Ariana : Le cortège se trouve à l’entrée d’Ariana, il est bloqué par des voitures de police, qui l’empêchent de passer par l’avenue Habib Bourguiba.

20130725_170738

Crédit image : Lilia Blaise

16h50 – Ariana : Le cortège continue d’accompagner le corps vers l’hôpital Charles Nicolle. Pour l’instant le cortège se trouve à l’entrée d’Ariana.

ariana

Crédit image : Lilia Blaise

16h30 – FIDH : Publication d’un communiqué par la FIDH.

16h15 – Siège du Front Populaire : Publication d’un communiqué du Front populaire. Lors de la conférence Hamma Hammami, porte parole du parti à appeler à

- la désobéissance civile,
- la chute du gouvernement,
- la dissolution de l’ANC,
- la création d’un gouvernement de salut public,
- la grève générale le jour de l’enterrement du martyr.

Des discussions ont lieu pour savoir quel jour les militants se réuniront pour manifester, devant l’ANC ou sur l’avenue Bourguiba.

16h10 – Hôpital Mahmoud Matri : Sortie du corps de Mohamed Brahmi

20130725_154915

Hôpital Mahmoud Matri – Crédit image : Lilia Blaise

16h00 – Av Habib Bourguiba : Entre 1000 et 1500 personnes devant le Ministère de l'Intérieur.

16h00 – Sidi Bouzid Le siège du gouvernorat est en feu.

sidi-bouzid

Le siège du gouvernorat de Sidi Bouzid est en feu. Crédit Image : SBZone

15h50 – Av. Habib Bourguiba : Des manifestants ont fait reculer un bus de policiers en tapant dessus.

IMG-20130724-00259

Avenue H. Bourguiba Crédit image : Perrine Massy – www.nawaat.org

15h40 – Hôpital Mahmoud Matri : Nourreddine Hached, le fils aîné du syndicaliste Farhat Hached, arrive devant l’hôpital.

20130725_144914

15h25 – Mosaique Fm : Ahmed Nejib Chebbi, du parti Joumhouria demande la mise en place d’un gouvernement de salut national.

15h20 – L’UGTT : appelle à la grève générale demain 26 juillet.

15h10 – Sidi Bouzid, Place Mohamed Bouazizi : Rassemblement devant le siège du gouvernorat de Sidi Bouzid. Début d’affrontement entre les manifestants et les forces de l’ordre. La majorité des manifestants sont des militans du parti Front Populaire et de Attayar Achaabi.

15h10 Siège du Front populaire : début de la conférence en présence de nombreux militants et en présence de représentants des partis du Front populaire, de Nidaa Tounes et de Doustourna.

14h45 – Av. Habib Bourguiba : Le cortège parti de devant le siège de l’UGTT vient de rejoindre l’avenue. Environ 500 personnes et la foule grossie

 

 

14h45 : Radio Mosaïque Déclaration de Rached Ghannouchi, leader du parti Ennahdha : “C’est un meurtre contre l’Etat tunisien et la démocratie. On cherche à travers ça à mettre la Tunisie dans l’instabilité et pousser les Tunisiens à s’accuser les uns et les autres.” (…)

“Ceux qui ont commis ce meurtre sont les opposants de la démocratie. La révolution tunisienne était pacifique, on cherche a la rendre sanguinaire alors que nous sommes en train de finir la Constitution et mettre en place les institutions qui vont mener le pays vers des élections libres…” (…)

“Nous demandons la mise en place d’une coalition nationale contre la violence.”

14h40 : Domicile de Mohamed Brahmi : les voisins parlent en fait de 5 balles tirées et non de 11 balles, sur les coups de 12h10. Une des filles de Mahmoud Brahmi a déclaré sur radio Kalima, avoir vu deux agresseurs sur une moto.

14h15 : Communiqué du porte parole de la Présidence de la République : qui condamne l’assassinat du député Mohamed Brahmi, ” un crime réalisé le jour de l’anniversaire de la République” au moment où l’ANC est en train de travailler à terminer la phase de transition, explique le communiqué. Il est également question de la situation de l’Egypte où la violence a pris le pas sur le processus démocratique.

Le communiqué appelle les Tunisiens à ne pas tomber dans le piège de la violence.

14h – Hôpital Mahmoud Matri :

hopital

Hôpital Mahmoud Matri – Crédit image : Lilia Blaise

13h58 – Hôpital Mahmoud Matri : Plusieurs appels spontanés pour un rassemblement devant l’ANC.

Un rassemblement de tous les partis démocratiques est prévu à 15h au siège du Front Populaire.

13h55 – Hôpital Mahmoud Matri : Environ 300 personnes présentes dont des personnalités publiques : Mohamed Jmour, du parti Watad, Mehdhi Ben Gharbia, de la coalition démocratique, le député Brahim Kassas, l’avocate Leila Ben Debba, l’avocate Saida Garrach, la syndicaliste Thouraya Krichen. Hamma Hammami était également présent, il est resté un peu moins d’une heure puis a été escorté par des gardes du corps.

13h35 – Av. Habib Bourguiba : La police bloque l’entrée du ministère de l’Intérieur. Manifestation spontanée : environ 200 personnes présentes.

Aujourd’hui 13h - Mohamed Brahmi député démissionnaire du parti Echaab ( début du mois de juillet ) et fondateur du parti Courant Populaire ( Attayar Achaabi ) a été assassiné ce matin en sortant de chez lui à Cité El Ghazela, Ariana, nous a déclaré Mohsen Nabti, membre du comité fondateur du Parti Attayar Achaabi.

Mohamed Brahmi aurait été abattu par 11 5 balles, toujours selon Mohsen Nabti, qui se trouve actuellement au domicile du défunt.

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

Live

La rédaction

Live blogging : Commémoration de l’assassinat de Chokri Belaid

Live blogging : Commémoration de l’assassinat de Chokri Belaid

Nabil

Fête de la musique : Bobo ne l'a pas vécue en live comme prévu

Fête de la musique : Bobo ne l'a pas vécue en live comme prévu

Bamako Hebdo

Bassékou Kouyaté présente son album : Jama Ko en live au Montecristo ce samedi

Bassékou Kouyaté présente son album : Jama Ko en live au Montecristo ce samedi

assassinat

AFP

Burundi: le porte-parole du président échappe à un attentat

Burundi: le porte-parole du président échappe à un attentat

AFP

Burkina: le dernier Premier ministre de Compaoré inculpé pour assassinat et écroué

Burkina: le dernier Premier ministre de Compaoré inculpé pour assassinat et écroué

AFP

Burundi: assassinat d'un officier supérieur de l'armée, plutôt critique vis-

Burundi: assassinat d'un officier supérieur de l'armée, plutôt critique vis-

Mohamed

AFP

Attentats : le suspect-clé Mohamed Abrini et quatre autres personnes arrêtés

Attentats : le suspect-clé Mohamed Abrini et quatre autres personnes arrêtés

AFP

La Somalie déchirée et oubliée: le photographe Mohamed Abdiwahab témoigne

La Somalie déchirée et oubliée: le photographe Mohamed Abdiwahab témoigne

AFP

Egypte: l'ex-président Mohamed Morsi condamné

Egypte: l'ex-président Mohamed Morsi condamné