mis à jour le

Mali : fin de campagne électrique

C'est bien ce dimanche 28 juillet que les Maliens se rendront aux urnes pour choisir l'homme où la femme qui aura la lourde tâche de diriger notre nation dans les 5 années à venir. Si aucun des candidats ne réunit la majorité des suffrages, il y aura un deuxième tour entre le premier et le deuxième du classement du premier tour.

Les 27 candidats engagés dans la course pour Koulouba jettent toutes leurs forces dans la bataille pour la fin de la campagne qui interviendra vendredi à minuit. C'est ainsi que les derniers jours de campagne sont très animés. Les états-majors des différents candidats jouent leur va-tout pour convaincre les électeurs encore indécis.

Dans les rues de la capitale, la guerre des affiches fait rage. Les affiches abimées par les fortes pluies de ses derniers jours et surtout par les supporters adverses, sont très rapidement remplacées.

Côté campagne de proximité, les poids lourds ont déjà sillonné des dizaines de localités, expliquant leurs bonnes intentions pour le pays, faisant des promesses souvent mirobolantes. IBK, Dramane Dembélé, Modibo Sidibé et Soumaïla Cissé écrasent les autres candidats de tout leur poids. Les petits candidats tentent d'exister à l'ombre de ces mastodontes qui trustent les écrans de télévision, les colonnes des journaux et les radios.

Les équipes de campagne sont au four et au moulin pour terminer la campagne en beauté. Ainsi au QG de Soumaïla Cissé, beaucoup d'activités sont programmées pour les derniers instants de la campagne. Jeudi matin, une caravane de jeunes sur des centaines de motos, a sillonné la ville de Bamako et des manifestations de ce genre sont également prévues dans les capitales régionales. Vendredi, le candidat Soumaïla Cissé bouclera la boucle de sa campagne à Koulikoro, la capitale du Méguétan, par un grand meeting au stade Mamadou Diarra H.

Du côté du candidat des FARE, Modibo Sidibé, la campagne sera bouclée dans la capitale du Kénédougou au stade Babemba Traoré. Et à Bamako comme dans les capitales régionales, les jeunes volontaires pour le changement prévoient des caravanes de remobilisation des militants de Modibo Sidibé. En outre, un grand meeting est prévu jeudi soir à Sirakoro Méguétan.

Quant au candidat du Rassemblement travailliste pour le développement (RTD), Ahmed Sow, il terminera sa campagne par une conférence de presse le vendredi à l'hôtel Salam à 14 heures et un meeting au CRES de Badalabougou.

La seule femme candidate à la présidentielle, Mme Haidara Aissata Alassane Cissé dite Chato est aujourd'hui à Koutiala et Sikasso. Vendredi, elle sera à Kayes avant de venir boucler la campagne à Bamako par une caravane décentralisée dans les différentes communes de la capitale pour se regrouper le soir au monument de l'indépendance.

Les grandes inconnues restent la participation des électeurs et la sécurisation des élections sur l'ensemble du territoire national, malgré les assurances données par les autorités.

D. DJIRE

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Mali

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

AFP

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

campagne

AFP

Référendum en Mauritanie: l'unique parti appelant au non dénonce une campagne "inégalitaire"

Référendum en Mauritanie: l'unique parti appelant au non dénonce une campagne "inégalitaire"

AFP

Angola: début officiel de la campagne pour les élections d'août

Angola: début officiel de la campagne pour les élections d'août

AFP

Mauritanie: ouverture de la campagne pour le référendum constitutionnel

Mauritanie: ouverture de la campagne pour le référendum constitutionnel