mis à jour le

Tendances de voyages, les habitudes des Marocains commencent à changer

 

 

A la veille des grandes vacances, les voyagistes rivalisent d'imagination pour proposer à leur clientèle une offre variée et attractive. Mais l'enchevêtrement de Ramadan et de la saison estival a chamboulé les habitudes de voyages. C'est la troisième année consécutive que Ramadan coïncide avec l'été, ce qui a pour effet d'influer sur les habitudes de voyage des Marocains, qui vont programmer leurs congés annuels après Ramadan. Cela risque d'accentuer la concentration sur le mois d'août (un quart des nuitées globales et un tiers de celles des résidents sont en moyenne réalisés pendant ces deux mois seulement).

Alors comment les marocains essaient-il de s'acclimater à cette donne ? Quelles sont les destinations phares, les offres proposées au Maroc ou à l’étranger, les périodes de départ ?  Les premières tendances qui se dégagent des demandes reçues par les agences de voyages, que ce soit pour l'hébergement ou l'aérien, c'est que les périodes sont décalées cette année encore… Une grande partie des clients a opté pour un départ avant Ramadan, c'est à dire durant le mois de juin, notamment la population des célibataires. Et une autre partie importante va partir la veille de l'Aid, le jour même, ou son lendemain. Donc, c'est à partir du 09 août que les départs vont s'accélérer.   «En analysant les réservations d'ores et déjà effectuées ainsi que les remontées d'informations de ses clients, Jevoyage.ma a ainsi détecté une hausse des départs en vacances prévus pour juin de 80% par rapport à la même période l'année dernière. Le mois de juin est cette année très plébiscité par les jeunes et les couples sans enfants, les familles préférant quant à elles voyager après Ramadan, puisque les enfants n'entrent en vacances qu'à partir de la mi-mai», explique M. Youssef Drafat, directeur de Jevoyage.ma.

Cette analyse permet également de constater que les habitudes des Marocains en matière de voyage sont en train de changer. Habituellement, ils se décident à la dernière minute, souvent quelques jours avant le départ. Durant les deux premières semaines de mai, + 200% de réservations ont ainsi été recensées par rapport à l'année dernière pour le seul mois d'août. «Autrement dit, le comportement des Marocains par rapport aux vacances commence à profondément changer», explique M. Drafat.

Saidia

Quant aux destinations, les Marocains restent fidèles à leurs habitudes. Le balnéaire est le produit le plus prisé des Marocains, que ce soit à l'intérieur du Maroc ou à l'étranger, même si certains préfèrent combiner le culturel et le balnéaire quand ils optent pour l'étranger. Si au Maroc, ce sont les régions de Saadia, Agadir, et le Nord qui sont les plus demandées, la Costa del Sol demeure l'une des destinations préférées des Marocains, proximité et coût étant les principaux facteurs derrière ce choix. Chaque année, ce sont près de 300 000 marocains qui investissent les côtes espagnoles pour passer les vacances. Que ce soit au Maroc ou en Espagne, cette clientèle est largement composée de familles à la recherche de résidence ou de clubs situées en bord de mer et proposant des activités adaptées à leurs enfants, de clubs All Inclusive, et d'offres avec gratuité pour les enfants. Un séjour de 3 jours, en All inclusive, au Beach Albatros Agadir (4*) est proposé par jevoyage.ma, à 1335 Dhs. Le Club Smir est proposé pour les mêmes conditions à 1060 Dhs. Et enfin l'Oriental Bay Beach, toujours pour les mêmes conditions, est à 850 Dhs.

Les voyages organisés en Turquie arrivent comme à l'accoutumée en première place en termes de réservations, avec des pays de l'Asie du sud-Est. Connue pour ses plages paradisiaques et ses monuments, la Thaïlande fait d'ailleurs toujours recette. Les départs de groupes pour juin affichent déjà complet. Et là encore, le critère de prix est décisif. Un voyage organisé en Turquie est proposé à  7700 Dhs (hébergement BB + aérien+ transferts). Pour ceux qui veulent combiner le balnéaire et le culturel, il faut compter 15 525 pour un combiné de 8 jours entre Istanbul et Antalya. Pour un séjour à Bali d'une dizaine de jours dans un établissement 4* en BB, il faut compter 18 000 (vol et transferts compris).

La destination de Sharm El Cheikh, à nouveau disponible, continue d'attirer les Marocains.

Par ailleurs, le produit croisières a tendance à se développer auprès de la clientèle marocaine. Le nombre de personnes qui opteront pour ce type de voyage a doublé en l'espace de trois années. Cela est surtout intéressant pour ceux qui n'ont pas beaucoup de temps et qui veulent découvrir plusieurs pays à la fois, sans se soucier des transferts, des bagages… Il faut compter environ 10 000 Dhs pour une croisière d'une semaine.

Enfin, ceux qui préfèrent plus de dépaysement optent pour les îles paradisiaques (Seychelles, Maldives, Caraïbes…). Mais là, le budget n'est pas le même : il faut compter un minimum de 30 000 Dhs/personne pour une dizaine de jour en BB.

Ceux qui sont à la recherche de sensations fortes, loin des hôtels de luxe, des all inclusives, et autres, pourront faire du wwofing (système D). C'est un excellent concept de tourisme vert. Il s’agit d’aider un agriculteur ou un fermier dans son travail de tous les jours. En échange, celui-ci vous fournit hébergement et repas. Auparavant, il existait un site par pays, mais désormais toutes les opportunités sont rassemblées sur un seul site: Wwoofinternational.org. Un bon plan pour les célibataires.

Leila Ouazry

 

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

tendances

Fashionistas

Les sapeurs congolais retournent leur veste

Les sapeurs congolais retournent leur veste

AFP

RDC: les nouvelles tendances de la Sape

RDC: les nouvelles tendances de la Sape

Abdoulaye Cyprien DIEDOUM

Querelles de tendances au FSD/BJ  La case de Bamba Dièye brûle

Querelles de tendances au FSD/BJ La case de Bamba Dièye brûle

Marocains

AFP

Sahara: le Polisario dit avoir arrêté 19 trafiquants de drogue marocains

Sahara: le Polisario dit avoir arrêté 19 trafiquants de drogue marocains

AFP

SNCF: 800 "Chibanis" marocains demandent réparation pour discrimination

SNCF: 800 "Chibanis" marocains demandent réparation pour discrimination

AFP

Des Marocains veulent rapatrier le fossile de leur "monstre du Loch Ness"

Des Marocains veulent rapatrier le fossile de leur "monstre du Loch Ness"