mis à jour le

14 soumissionnaires en lice pour la réalisation de 6 centrales électriques en Algérie

Quatorze soumissionnaires ont présenté jeudi à Alger leurs offres techniques et financières relatives à l'appel d'offres  national et international pour la réalisation de 6 nouvelles centrales électriques  d'une puissance de 1.200 à 1.600 mégawatts (MW) chacune à l'horizon 2017. Les 6 centrales concernées par cet appel d'offres seront implantées  dans les wilayas de Khenchela, Biskra, Jijel, Djelfa, Nâama et Mostaganem. Elles  totalisent une puissance globale de quelque 8.400 MW, selon une présentation  faite à l'ouverture de la séance publique d'ouverture des plis.         Une fois l'évaluation des offres achevée, l'attribution provisoire du  marché se fera par site (centrale) au candidat ayant proposé le prix du kilowatt/heure  (Kw/h) le plus bas, explique un cadre de la Compagnie d'engineering de l'électricité  et du gaz (CEEG-filiale de Sonelgaz) qui pilote l'opération.          La séance d'ouverture des plis qui se déroule au siège de l'Institut  de formation de l'électricité et du gaz (IFEG) à Alger, devrait se poursuivre  jusqu'à une heure tardive de la soirée en raison, notamment du fait que certains  soumissionnaires ont présenté des offres pour plusieurs centrales à l'image  d'une firme chinoise qui a postulé pour l'ensemble des six centrales.          Plusieurs compagnies étrangères de renommée ont participé à l'opération  à l'image de l'Espagnole Iberdrola et la Sud coréenne Hyundai qui s'est alliée  avec sa compatriote Daewoo dans un groupement.          Le cahier des charges relatif à ce marché stipule notamment que les  travaux de génie civil, de transport terrestre et de sous-traitance soient pris  en charge par des entreprises algériennes. L'appel d'offres lié à la réalisation des 6 centrales vient en complément  de celui relatif à la fourniture des turbines à gaz, turbines à vapeur, leurs  systèmes de contrôle commande et les pièces de rechange.          Ce marché était attribué à l'Américain General Electric pour un coût  à hauteur de 1,868 milliard de dollars, pour la partie devise, et 3,602 milliards de dinars,pour la partie en monnaie nationale, ainsi qu'un tarif Kw/heure de  2,27 DA.         Les deux appels d'offres s'inscrivent dans le programme de renforcement  du parc national de production d'électricité qui prévoit une capacité additionnelle  de 8.400 MW à l'horizon 2017. Ce programme devrait permettre, en premier lieu et dans l'urgence, de  répondre à une demande en énergie électrique de plus en plus croissante, réaliser  un complexe industriel de grande envergure en Algérie et créer de l'emploi, fabriquer localement ces équipements et les commercialiser, et se positionner  ainsi en tant que porteur de projets futurs de développement. 

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Algérie

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

AFP

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre