mis à jour le

Appel du RPOH à la marche-meeting du 28 juillet à Bobo-Dioulasso : « Le Sénat pour le Burkina, c'est comme un bijou en or pour quelqu'un qui n'a pas encore d'habit » dixit Aristide Ouedraogo

Le rassemblement des partis de l'opposition du Houet (RPOH) appelle à la mobilisation. En marge de la marche de l'opposition politique burkinabè du 28 juillet 2013, le RPOH a tenu un point de presse le mercredi 24 juillet 2013. Pour les coordonnateurs, il s'est agit d'appeler les bobolais à la mobilisation et de faire un tour d'horizon de l'actualité.

« C'est les problèmes des autres pays qui sont devenus prioritaires par rapport aux problèmes des Burkinabè », foi de Moussa Zerbo, Coordonnateur du RPOH. Face au mutisme du président du Faso sur la question du sénat, le RPOH, un regroupement de partis de l'opposition du Houet appelle à la mobilisation le 28 juillet prochain.

Avec en sus des arguments du gouvernement « l'expérience des parlements bicaméraux révèlent une lourdeur administrative source de lenteur en sus des couts de fonctionnement très élevés pour les fragiles économies de nos Etats. Dans notre pays, l'option prise de lutter contre la pauvreté commande que nous tenions compte des couts. », datant de 2002.

Entre 2002 et 2013, rien n'a fondamentalement changé au Burkina Faso. Pire, des burkinabè arrivent à peine à se nourrir au moment ou le pouvoir tente d'instaurer la deuxième chambre du parlement burkinabè selon le RPOH.

Une raison suffisante pour le RPOH de s'opposer à la mise en place d'un « sénat budgétivore ». Occupant la 183éme place sur 187 pays dans le dernier rapport mondial sur le développement humain durable, le Burkina Faso doit avoir d'autres priorités que le sénat.

D'autant plus que pour le RPOH, l'Assemblée Nationale abat déjà un travail formidable. Ainsi, le 28 juillet 2013 l'itinéraire de la marche anti sénat est toute tracé à Bobo-Dioulasso. Après un regroupement à la place Tiefo Amoro, les marcheurs arpenteront le boulevard de la nation pour se retrouver au Haut-Commissariat.

Le chemin du retour passera entre autres devant le commissariat de police. De retour à la place Tiéfo Amoro, le RPOH entend faire une animation « non-stop » avec des artistes engagés. « Ces artistes animeront le temps qu'il faudra ».

Par rapport à d'éventuels risques de débordements et/ou de perturbation de l'élection sénatoriale, le RPOH dit prendre ses précautions ». Avant de clore la page du sénat, Aristide Ouedraogo a qualifié le sénat de « Bijou en or pour quelqu'un qui n'a pas d'habit ».

« Les 500 millions de la route nationale numéro 1 ont été détournés »

Tout en appelant à la mobilisation pour la journée de protestation du 28 juillet, Jean Marie Sanou, Odette Sanou et leurs camarades ont brossé des points de l'actualité. Concernant les manifestations consécutives à l'accident mortel sur l'avenue de l'Union européenne, le RPOH se dit solidaire avec les populations des secteurs 24 et 25. « Des jeunes ne sont pas sortis pour des actes de vandalisme. Mais lorsque celui qui est en face ignore ses devoirs on va le rappeler pour que chacun joue sa partition ».

Selon Moussa Zerbo et ses hommes, les 500 millions qui devraient servir à éclairer l'avenue de l'Union européenne ont été détournés pour construire le pied à terre du Président Blaise Compaoré à Bobo-Dioulasso. Faisant une lecture de la déclaration épiscopale des prêtres du Burkina, le RPOH pense que le pouvoir actuel doit entendre la voie du peuple. En abandonnant le projet de la création d'un sénat budgétivore.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

appel

AFP

Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel

Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel

AFP

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

AFP

Afrique du Sud: appel à la démission de jacob Zuma

Afrique du Sud: appel à la démission de jacob Zuma

juillet

AFP

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

AFP

Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 15 juillet

Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 15 juillet

AFP

Guinée: un journaliste porté disparu depuis le 23 juillet

Guinée: un journaliste porté disparu depuis le 23 juillet

Bobo-Dioulasso

Bukina Faso

Le Burkina Faso vit-il son «printemps arabe»?

Le Burkina Faso vit-il son «printemps arabe»?

Banditisme

Bobo-Dioulasso n'est plus une ville sûre

Bobo-Dioulasso n'est plus une ville sûre

Actualités

Bobo-Dioulasso : La détresse des industriels

Bobo-Dioulasso : La détresse des industriels