mis à jour le

Serigne Mansour Sy Djamil pique une colère noire

Le député et homme religieux Serigne Mansour Sy Djamil est en colère. Il a fustigé, hier, à Dakar, l'ignorance du patrimoine intellectuel des dignitaires religieux par les élites, rappelant l'existence d'une ''grande production littéraire'' en arabe et en wolof, au Sénégal. «Nous avons une élite qui ignore la plus grande production littéraire du pays», a-t-il dit, en faisant référence aux écrits de Cheikh Ahmadou Bamba, Cheikh Moussa Kâ, El Hadj Omar, entre autres. Intervenant lors de la cérémonie de présentation et de dédicace des derniers ouvrages du professeur Mamadou Diouf, historien à Columbia University (Etats-Unis d'Amérique), Serigne Mansour Sy Djamil a indiqué : «nous avons une très grande production littéraire totalement ignorée de l'élite. Au Sénégal, on peut être président sans connaître Cheikh Moussa Kâ, Cheikh Ahmadou Bamba, entre autres», a-t-il affirmé, estimant que l'élite «doit se pencher sur le patrimoine intellectuel des foyers religieux». Les historiens Mamadou Diouf et Ibrahima Thioub ont, pour leur part, ont émis des doutes sur les traductions de certaines ½uvres, indiquant que «des efforts doivent être faits dans ce sens».

colère

AFP

Algérie: colère syndicale après la publication d'une liste officielle d'organisations

Algérie: colère syndicale après la publication d'une liste officielle d'organisations

AFP

Nigeria: des jeunes en colère tuent 11 musulmans après l'attaque d'une église

Nigeria: des jeunes en colère tuent 11 musulmans après l'attaque d'une église

AFP

Maroc: la colère gronde

Maroc: la colère gronde

noire

AFP

Terrorisme: le Soudan doit "mettre fin"

Terrorisme: le Soudan doit "mettre fin"

AFP

Sierra-Leone: la "pop star du peuple", bête noire des autorités

Sierra-Leone: la "pop star du peuple", bête noire des autorités

AFP

En Afrique du Sud, une Noire au pays des vignerons blancs

En Afrique du Sud, une Noire au pays des vignerons blancs