mis à jour le

Assassinat Chokri Belaïd : Noureddine Bhiri « yatla9 fissarf » ?

Nourddine Bhiri ,ministre conseiller auprès du chef du gouvernement provisoire a affirmé ce mercredi à la presse que les commanditaires de l'assassinat, le matin du vendredi 6 février, de l'opposant Chokri Belaïd, avaient été identifiés.

«Nous avons identifié les commanditaires et les auteurs de l'assassinat de Chokri Belaïd», a dit l’islamiste ministre Bhiri, à l'issue d'une réunion du conseil des ministres.

Bhiri a ajouté que les détails seraient révélés «bientôt» par le ministre de l'Intérieur Lotfi Ben Jeddou, sans préciser la date.

Le meurtre de Chokri Belaïd, un critique virulent du parti islamiste Ennahda au pouvoir, a été imputé fin février dernier à un groupuscule islamiste radical selon les termes du chef du gouvernement provisoire Ali Laâridh, alors ministre de l'Intérieur

Les autorités tunisiennes ont publié le 13 avril les photos de cinq hommes soupçonnés d'être impliqués dans l'assassinat de cet opposant et lancé un appel à témoins pour les retrouver

Un communiqué du ministère de l'Intérieur identifiait Kamel El Gathgathi, 39 ans, comme principal suspect et évoquait quatre complices: Ahmed Rouissi (46 ans), Salmane Marakchi (30 ans), Marouane Ben Haj Salah (33 ans) et Ezzedine Abdelaoui (38 ans).

L'assassinat, sans précédent en Tunisie, a choqué et provoqué une profonde crise politique qui a finalement conduit à la démission fin février du gouvernement provisoire de l’islamiste Hamadi Jebali et à la formation d'un nouveau cabinet dirigé par un autre islamiste d’EnnahdhaAli Laâridh.

Ennahdha pointé du doigt

La veuve du défunt , Besma Khalfaoui et la coalition du Front populaire soutiennent que le mouvement islamiste Ennahdha est responsable de ce crapuleux assassinat politique

Le président de l'observatoire Ilaf, Abdeljalil Dhahri, a accusé ,il y a quelques jours sur les ondes de radio Shems.Fm , le ministre islamiste nahdhaoui de la Santé, Abdellatif Mekki, d'avoir pris part à l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd.

Dans un droit de réponse aux propos de l'invité de Studio Shems, Abdeljalil Dhahri a qualifié Abdellatif Mekki de chef de milice et de « ministre et docteur Molotov ».

Le président de l'observatoire Ilaf a expliqué que Chokri Belaïd avait en sa possession un certain nombre de dossiers de corruption impliquant le ministre de la Santé.

Il faut rappeler qu’Ali Laâridh ,alors ministre de l’intérieur ,avait promis l’arrestation des responsables du crime dans une semaine au plus tard ( selon ses termes ) . Des mois se sont écoulée et rien n’a été fait .

La déclaration de Bhiri serait-elle un nouveau « tal9aan sarf » ( mensonge )  ? Le gouvernement provisoire a montré , à ce jour , qu’il n’est pas sérieux et qu’i na jamais tenu ses promesses 

 Ksibi Absattar.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

assassinat

AFP

Burundi: assassinat du ministre de l'Environnement

Burundi: assassinat du ministre de l'Environnement

AFP

Tunis: manifestation après un assassinat attribué par le Hamas

Tunis: manifestation après un assassinat attribué par le Hamas

AFP

Burundi: le porte-parole du président échappe à un attentat

Burundi: le porte-parole du président échappe à un attentat