mis à jour le

Alhousseini Abba Maiga

Né le 22 janvier 1976 à Bamako, Alhousseini Abba Maïga est le porte-drapeau du Parti pour une nouvelle Afrique (PANAFRIK) à l'élection présidentielle du 28 juillet. Après des études primaires à Douentza, fondamentales et secondaires à Bamako, il est orienté au Lycée de Gao, puis au Lycée de Badala. Détenteur d'un baccalauréat série SH, il est orienté en socio-anthropologie à la Faculté des langues arts et sciences humaines (FLASH) de l'Université de Bamako. En 1999 Alhousseni Abba Maïga dévient secrétaire général du comité de l'Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) de  cette faculté. Il est élu membre du bureau de coordination nationale dont il sera l’année suivante, le secrétaire général adjoint.

En 2001, sa licence en poche, Alhousseini Abba Maïga s'envole pour la France pour continuer ses études universitaires. Il sera admis sur concours au Conservatoire national des arts et métiers à Orléans. Il profite pour poursuivre des études en économie. Le candidat du PANAFRIK est titulaire d'un diplôme d'études supérieures économiques, option « Economie et marchés internationaux ».

     A la fin de ses études, Alhousseini Abba Maïga crée avec ses amis, la « Boussole » : un « think tank » dont l'objectif était de réfléchir sur la problématique du développement durable de l'Afrique et sur le rôle de la diaspora dans ce processus. Défenseur intrépide des causes communes, il s'est toujours battu pour la cause des faibles et des opprimés. C'est ainsi qu'il s'engage dans une campagne de sensibilisation pour le retour des cadres supérieurs diplômés des écoles européennes dans leur pays d'origine. Pour donner l'exemple il décide de prendre le chemin du retour.

   Alhousseini Abba Maïga a une très riche expérience professionnelle. Après un an au service de TECHNISAT-France en qualité de technico-commercial, il rentre au pays pour travailler en tant que directeur commercial pour le compte de Go-voyage entre 2007-2008. En 2011 il est recruté comme enseignant permanent par HEC (Hautes études commerciales).

Après un séjour à Casablanca et à Dakar pour le compte du Réseau universitaire international HEC, il revient à Bamako pour occuper les fonctions de directeur général de HEC Mali de 2008 à 2011.

       En juillet 2011 Alhousseini Abba Maïga crée l'Ecole supérieure privée ECO.B (Ecole de business bilingue).

 Pratiquant des arts martiaux, le candidat du PANAFRIK aime la lecture. Il parle Français Anglais, Sonrai, Peulh et Bambara. Alhousseini Abba Maïga est marié et père de deux enfants.

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A