mis à jour le

Une association qui veut rebondir

Voulant profiter du discours des hautes autorités qui veulent encourager le tourisme domestique et les échanges entre jeunes, L. Mahrouche veut relancer l'Association nationale des organisateurs de centres de vacances et des loisirs pour jeunes (ANOCVLJ), créée en 1990. Il s'est présenté à la rédaction pour nous soumettre ce projet. Selon lui, «les cadres et les compétences ont été marginalisés pendant de longues années, ce qui a conduit, entre autre, au gel de cette association». Il s'agit d'une association indépendante au service du développement des milieux de loisirs, de vacances, d'animation, d'échanges et de tourisme. Le but est aussi de permettre à une frange de la population de se rencontrer pour se connaître, dialoguer pour se comprendre, vivre ensemble pour s'apprécier dans la richesse et la diversité des individus, des groupes, des organisations, des pays et des cultures. A l'époque, plusieurs protocoles d'accord de travail et de coopération ont été signés avec l'Allemagne, le Portugal, l'Italie et la Tunisie. Un guide de travail de l'organisateur (directeur et gestionnaire des centres de vacances et des loisirs pour jeunes) a même été édité en 1997. Encourager cette association, c'est permettre à des jeunes de réaliser leurs rêves de voyages. C'est leur donner la chance de grandir, de s'épanouir à travers la découverte de l'autre et la rencontre d'autres nouvelles cultures. C'est aussi favoriser le développement d'un tourisme plus social et plus responsable grâce à de la formation, à des outils documentaires, au partage d'expériences terrain. C'est offrir aux voyageurs des conseils judicieux ainsi que toutes les ressources nécessaires afin qu'ils puissent vivre une expérience des plus enrichissantes, dans un esprit de respect et d'ouverture. Mohamed Benmeradi, ministre du Tourisme et de l'Artisanat, avait regretté que la dynamique du tourisme intérieur durant la période estivale s'estompe durant les autres saisons de l'année, aussi bien dans les régions intérieures que sahariennes, en dépit des opportunités touristiques existantes lors des saisons d'hiver et de printemps. La relance de ce type d'associations pourra faire changer cette situation.                             

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

association

Actualités

Concert ROOTS & SPROUTS by Achref Chargui & Friends au profit d’une association caritative

Concert ROOTS & SPROUTS by Achref Chargui & Friends au profit d’une association caritative

Actualités

Douz: Manifestation des membres d’une association pour handicapés

Douz: Manifestation des membres d’une association pour handicapés

Actualités

Accident éléphante: Une association veut envoyer le pachyderme en Afrique du Sud

Accident éléphante: Une association veut envoyer le pachyderme en Afrique du Sud