mis à jour le

Une jeune maman donne naissance à des quintuplés

Une jeune femme de 21 ans originaire de Médéa a accouché avant-hier de 5 enfants par césarienne : quatre garçons et une fille. C'est un cas rare, d'après le professeur Djamil Lebane, chef du service de néonatalogie au CHU Mustapaha Bacha. Hier, vers midi, la jeune maman n'avait toujours pas vu ses enfants. Elle ne les a pas encore prénommés. Elle n'a que deux prénoms en tête : «J'aime les prénoms Yasmine et Aniss. Pour les autres, je n'ai pas encore décidé comment les appeler», a-t-elle déclaré. Le phénomène est connu, généralement dans le cas de fécondation in vitro. Mais cette fois-ci, les bébés sont nés d'une manière naturelle. cette jeune maman, ayant eu un garçon à l'âge de 18 ans, a suivi un traitement de fertilité pour sa deuxième grossesse. Il peut se produire un cas sur 50 000 grossesses pour les quadruplés. Mais pour des quintuplés, la probabilité est plus faible. «Il y a très peu de chances que les bébés s'en sortent. Mais dans le cas qu'on a eu, le plus petit pèse 1 kg et demi», explique le professeur Lebane, qui précise qu'il faut attendre entre une semaine et 10 jours avant de se prononcer sur le pronostic vital de ces nouveau-nés. Deux d'entre eux sont en réanimation. Le Pr Lebane envisage d'appliquer la technique du kangourou à deux bébés (cette technique a pour objectif de remplacer les effets d'un incubateur par la chaleur humaine). «Les résultats de cette expérience sont probants», affirme le spécialiste. A l'occasion, le chef du service de néonatalogie au CHU Mustapha déclare que l'année prochaine l'Algérie va atteindre 1 million de naissances/an. «Je suis très inquiet pour l'Algérie si on n'applique pas le programme national de périnatalité», met-il en garde.   Pour ce qui est de la prise en charge des quintuplés, le problème se pose avec acuité pour cette famille dont le père ne travaille pas depuis plus de 2 mois. Ainsi, les associations caritatives sont appelées à ½uvrer afin d'aider, un tant soit peu, les familles qui se retrouvent face à cette situation. «Je n'ai personne dans mon entourage qui puisse m'aider», avoue cette jeune femme ayant à charge 6 enfants dont 5 nouveau-nés. Ce qui complique le vécu de cette famille, c'est le fait que le père ne dispose pas de la couverture de sécurité sociale. Pour ceux qui peuvent les aider à prendre en charge les quintuplé, contacter ce numéro : 07 71 13 82 23.    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

jeûne

AFP

Afrique du Nord/Proche-Orient: un jeune sur cinq veut émigrer

Afrique du Nord/Proche-Orient: un jeune sur cinq veut émigrer

AFP

Tunisie: près d'un jeune sur deux songe

Tunisie: près d'un jeune sur deux songe

AFP

RDC: Kabila, président jeune et secret interdit de nouveau mandat

RDC: Kabila, président jeune et secret interdit de nouveau mandat

naissance

AFP

Acte de naissance d'Ali Bongo: une plainte pour "faux" déposée en France

Acte de naissance d'Ali Bongo: une plainte pour "faux" déposée en France

AFP

La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

AFP

Une héritière d'Omar Bongo réclame l'acte de naissance d'Ali Bongo devant la justice française

Une héritière d'Omar Bongo réclame l'acte de naissance d'Ali Bongo devant la justice française