mis à jour le

Le centre d’Illizi dans le guide du nouveau bachelier

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a inclus le centre universitaire d'Illizi dans le guide du bachelier 2013 pour accueillir les étudiants de cette wilaya à la rentrée universitaire 2013/2014, alors que le taux d'avancement des travaux de construction ne dépasse guère les 70%. Les futurs étudiants sont surpris de se voir orientés vers trois filières, à savoir les sciences humaines, le droit et la psychologie, alors qu'on annonçait le lancement officiel du centre pour la rentrée universitaire 2014-2015. Ces trois filières, généralistes des sciences humaines, sont loin de répondre aux attentes locales exprimées devant les autorités locales et les plus hautes instances du pays qui ont dépêché des émissaires pour s'enquérir des aspirations de la société civile du Tassili n'Ajjer, une région purement touristique et pétrolière caractérisée par sa richesse archéologique et abritant une concentration de multinationales de l'industrie pétrochimique. La réalité économique de la capitale du Tassili aurait voulu qu'après tant d'années d'attente, soit retenue la proposition d'ouverture d'une école supérieure nationale des hydrocarbures et d'un institut national d'archéologie et de préservation du patrimoine qui auraient pu servir à la dynamisation de cette wilaya de l'extrême sud du pays, sinon un centre universitaire avec des filières classiques est en fait un grand lycée de l'avis des bacheliers. La wilaya d'Illizi, qui n'a jamais quitté, depuis l'indépendance, les quatre dernières places lors des examens nationaux, a besoin d'une vision plus sérieuse et adaptée à sa réalité, une vision allant au-delà de l'implantation pour le plaisir d'implanter et acheter la paix sociale. En attendant, les bacheliers veulent que les pouvoirs publics mettent à leur disposition les moyens nécessaires pour rejoindre les universités du Nord, notamment suffisamment de billets d'avion pour pouvoir se déplacer et apporter de nouvelles expériences à leur retour. Rappelons enfin que la réalité de la scolarisation des enfants dans cette vaste wilaya du Sud est extrêmement compliquée, vu la faiblesse des moyens et de l'encadrement. Aussi, il n'est pas aisé de préparer et de décrocher son bac.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

guide

AFP

Afrique du sud: le guide de la jeune Américaine tuée par un lion se défend

Afrique du sud: le guide de la jeune Américaine tuée par un lion se défend

AFP

Tunisie: Hamadi, guide au musée du Bardo, sauveur de 30 touristes

Tunisie: Hamadi, guide au musée du Bardo, sauveur de 30 touristes

AFP

Egypte: nouvelle peine de prison

Egypte: nouvelle peine de prison