mis à jour le

Plus de 10.000 hectares affectés à la Zone économique spéciale de Diass

(APS) - Une réserve foncière de 10.000 hectares a été affectée au projet de construction de la future Zone économique spéciale (ZES) de Diass, qui va aussi bénéficier d'une superficie de 700 hectares pour la réalisation des autres phases qui suivront la phase prioritaire, a confié Xavier Ricou, directeur des nouveaux projets à l'Agence pour la promotion des investissements et des grands travaux (APIX).

''Tous les atouts sont réunis pour que le projet soit concluant (...) après la phase prioritaire de 50 ha, les autres phases seront réalisées sur une superficie de 700 ha environ. Il existe également une réserve foncière de 10.000 ha affectée au projet'', a expliqué M. Ricou dans un entretien paru mercredi dans Le Quotidien.

Revenant sur les nouvelles orientations de la Zone économique spéciale, qui va être installée entre Diamniadio et Diass, Xavier Ricou a annoncé le démarrage des travaux à la fin de cette année. ''Les études sont en voie de finalisation et les derniers réglages institutionnels sont en cours ainsi que la recherche de financements complémentaires'', a-t-il souligné.

Assurant que les travaux devraient démarrer avant la fin de l'année 2013 avec la réalisation de la phase prioritaire de 50 ha, le directeur des nouveaux projets de l'APIX a largement insisté sur les atouts et avantages que présente cette zone économique spéciale.

''On peut relever de façon non exhaustive plusieurs points comme la proximité avec l'Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), l'autoroute à péage, les parcelles viabilisées, les entrepôts ou bureaux en fonction des besoins, un guichet unique pour les entreprises entre autres'' , a énuméré M. Ricou.

Il a également cité une haute autorité qui va délivrer les permis et les agréments (pour les entreprises), des avantages fiscaux et douaniers, la sécurisation des facteurs techniques de production des réserves foncières et une prise en compte de la donne environnementale.

Evoquant l'échec de la Zone franche industrielle (ZFI) de Mbao, Xavier Ricou assure que le nouveau projet a tiré toutes les leçons de cette expérience et présente des garanties sûres. ''Toutes les carences identifiées de la ZFI ont été prises en compte et corrigées dans le nouveau projet'', a-t-il fait valoir.

Selon lui, ''les meilleures pratiques dans le monde ont été retenues en termes de support de l'Etat, de design, d'accessibilité, d'avantages fiscaux et douaniers, d'attractivité, de communication, de financement, de ressources humaines, de textes règlementaires, de tarifs entre autres''.

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

économique

AFP

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

Contre la crise, la Namibie fait le pari économique du tourisme

AFP

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économique

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économique

AFP

Le Nigeria se tourne vers "l'or blanc" en pleine crise économique

Le Nigeria se tourne vers "l'or blanc" en pleine crise économique