mis à jour le

Kenya: la police découvre 401 barres d'explosif à Nairobi

La police kényane a découvert 401 barres d'explosif à un arrêt de bus de la capitale Nairobi, qui étaient apparemment en partance pour la grande ville touristique côtière de Mombasa, a-t-elle indiqué mercredi.

Les explosifs, d'un type généralement utilisé dans l'industrie minière, étaient dissimulés dans des boîtes censées transporter des livres et provenaient, d'après les premiers éléments de l'enquête,  de Tanzanie voisine, a précisé la police.

Les forces de l'ordre disent avoir été alertées par des passants, a précisé l'un de ses responsables, Patrick Oduma.

Le Kenya a été visé par une série d'attaques à la grenade et à la bombe depuis qu'il a envoyé son armée à la poursuite des insurgés islamistes shebab dans le Sud somalien en octobre 2011.

Depuis cette date, les islamistes ont promis des représailles au Kenya. Ils n'ont cependant jamais revendiqué les attaques survenues ces derniers mois, dans le nord-est du pays près de la frontière somalienne mais aussi à Nairobi et Mombasa.

Selon M. Oduma, les enquêteurs cherchent à confirmer si les explosifs étaient destinés ou non à des attaques. "Assemblées, (les 401 barres) peuvent faire tomber un immeuble," a-t-il estimé.

police

AFP

Sénégal: un étudiant tué dans des affrontements avec la police

Sénégal: un étudiant tué dans des affrontements avec la police

AFP

Centrafrique: une marche d'opposants dispersée par la police

Centrafrique: une marche d'opposants dispersée par la police

AFP

Ouganda: deux morts lors de la découverte par la police d'un "centre de radicalisation"

Ouganda: deux morts lors de la découverte par la police d'un "centre de radicalisation"

Nairobi

AFP

Colère après le début de la construction d'un chemin de fer dans le parc de Nairobi

Colère après le début de la construction d'un chemin de fer dans le parc de Nairobi

AFP

Kenya: au moins quatre personnes tuées dans un bidonville de Nairobi

Kenya: au moins quatre personnes tuées dans un bidonville de Nairobi

AFP

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences