mis à jour le

L’Ecole Nationale des Régies Financières du Burkina fête ses 25 ans d’existence et choisit le Président de la Commission de l’UEMOA Cheikh Hadjibou SOUMARE comme parrain de sa 25° promotion.

Pour fêter son quart de siècle d'existence, l'ENAREF, Ecole Nationale des Régies Financières du Burkina Faso a choisi comme parrain de sa dernière promotion le Président de la Commission de l'UEMOA Cheikh Hadjibou SOUMARE. La sortie officielle de cette promotion 2012-2013 a regroupé ce mardi 23 juillet 2013, sur le site de l'école, autour du Premier Ministre Burkinabé Luc Adolphe TIAO, l'ancien Premier ministre du Sénégal et actuel patron de l'UEMOA, le Ministre burkinabé de l'économie et des finances ainsi que plusieurs autres hautes personnalités qu'elles soient politiques, administratives, coutumières ou religieuses.

En foulant ce matin le sol de l'école, Cheikh Hadjibou SOUMARE n'était pas en terrain inconnu. En effet comme il l'a rappelé dans son adresse aux étudiants, il y a une quinzaine d'années, le jeune cadre de l'administration des finances de son pays qu'il était est passé à l'ENAREF pour un stage d'une semaine. Aujourd'hui, à la tête de la plus prestigieuse institution économique qui regroupe les 8 pays de la sous-région, il a pu affirmer sa fierté qu'une institution d'enseignement professionnel d'un niveau aussi élevé puisse exister au sein des l'UEMOA.

En faisant de Cheikh Hadjibou SOUMARE le parrain de sa 25° Promotion, l'ENAREF a voulu rendre un hommage à la fois à un homme du sérail et à l'Institution qu'il dirige.
L'homme, un homme d'expérience, pur produit de la régie financière lui a consacré toute sa vie gravissant palier par palier toutes les marches qui devaient le conduire au sommet de sa carrière. Et qui aujourd'hui à la tête de l'UEMOA « tente d'atteindre l'un des objectifs majeurs de l'union qui est d'½uvrer au développement du sentiment d'appartenance à une citoyenneté commune ». Ce à quoi contribue l'ENAREF, Ecole à vocation régionale et dont la mission est de contribuer- dans ses domaines de compétence- les finances publiques- au renforcement des capacités des administrations des états membres de l'Union a affirmé le Président SOUMRE.
Le Président de la Commission a également profité de la tribune qui lui était offerte pour lever un coin du voile dans la politique de formation au sein de l'Union pour lutter plus efficacement contre le chômage des jeunes.

En matière d'enseignement technique et de formation technique et professionnelle, a-t-il affirmé, la Commission a entrepris des actions comme le soutien à la mise en place de systèmes nationaux d'information sur l'emploi et la formation professionnelle, gage d'un meilleur pilotage des politiques et programmes initiés dans le domaine. Et dans la continuité de sa volonté de renforcer la lutte contre le chômage, elle poursuit son plaidoyer auprès de l'ensemble de ses partenaires en vue d'une mobilisation générale en faveur de l'emploi et de la formation professionnelle.
C'est ainsi, qu'en coopération avec la Banque Africaine de Développement (BAD), elle a entrepris une importante étude pour examiner la faisabilité et les conditions de la transférabilité du modèle de formation des collèges communautaires nord-américains. Ce modèle est reconnu comme ayant réussi à allier la formation professionnelle avec une insertion professionnelle très précoce des jeunes.

S'adressant à ses filleuls, le parrain les a mis en garde contre les dérives.Vous allez travailler dans des administrations qui sont réputées plus exposées que les autres à des mauvaises pratiques telles que la corruption, la concussion et j'en passe leur a-t-il dit. « C'est pourquoi je vous exhorte à faire preuve d'intégrité et à respecter les codes d'éthique et de déontologie de vos professions respectives ».

Vous entrez dans des administrations en pleine mutations a-t-il ajouté, alors « apprenez à apprendre, apprenez à comprendre, apprenez à raisonner car il vous faudra toujours vous mettre à jour, complétez vos connaissances et vous plier à des disciplines ».
L'ENAREF a vu le jour il y a 25 ans, en 1988, sous l'impulsion des autorités du Burkina Faso de l'époque. Sa création répondait et continue de répondre à un souci d'assurer une formation professionnelle adéquate des cadres de l'administration financière africaine. Depuis, l'école a formé plus de 9 mille agents, dans des filières comme la fiscalité, la comptabilité publique, les finances et les statistiques. Elle accueille des élèves en provenance de treize Etats de l'Afrique de l'Ouest, du Centre et de l'Est. Plusieurs anciens de l'école ont occupé et occupent toujours des postes de responsabilité dans leurs pays respectifs.

L'Ecole Nationale des  Régies Financières du Burkina  fête ses 25 ans d'existence et choisit le Président de la Commission de l'UEMOA Cheikh Hadjibou SOUMARE comme parrain de sa 25° promotion.


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Burkina

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

AFP

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

fête

AFP

Côte d'Ivoire: le coupé-décalé fait sa fête

Côte d'Ivoire: le coupé-décalé fait sa fête

AFP

Meurtri, le Soudan du Sud annule sa fête d'indépendance

Meurtri, le Soudan du Sud annule sa fête d'indépendance

AFP

Fifa: anniversaire au goût amer pour Blatter qui fête ses 80 ans

Fifa: anniversaire au goût amer pour Blatter qui fête ses 80 ans

président

AFP

Angola: coup d'envoi de la succession du président dos Santos

Angola: coup d'envoi de la succession du président dos Santos

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

AFP

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant