mis à jour le

Moïse Ambroise Gomis, initiateur du concours «Miss Diongoma»: « Les chefs religieux, n’ont qu’à s’occuper de leurs ouailles »

Moïse Ambroise Gomis s'en désole. L'hostilité suscitée par le concours de Miss Diongoma dont il est l'initiateur, de la part de certains religieux, indigne l'ex animateur. Pour lui, ces gens doivent s'occuper d'autre chose que de Miss Diongoma.

« Ce n'est pas un problème de chefs religieux. Les chefs religieux, ils n'ont qu'à s'occuper de leurs ouailles, c'est tout. Et pourquoi, eux, religieux, ils ont 3, 4, 5, 6 femmes. Est-ce qu'ils observent vraiment les préceptes religieux? Est-ce qu'ils observent tout ce qu'on dit dans la religion?», charge Moïse Ambroise Gomis tout en refusant d'entrer dans ce débat, dans ce contexte religieux. «Je n'ai rien à voir là-dedans. Je dis seulement que chacun s'occupe de sa chèvre et puis le bétail sera bien gardé», se justifie-t-il de sa réticence.

concours

AFP

Concours de robotique: les jeunes filles d'Afrique de l'Ouest

Concours de robotique: les jeunes filles d'Afrique de l'Ouest

AFP

Kenya: les albinos ont leur concours de beauté pour  lutter contre les préjugés

Kenya: les albinos ont leur concours de beauté pour lutter contre les préjugés

AFP

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie