mis à jour le

Amendements: La fédération perd patience

Pour la Fédération nationale des entreprises de travail temporaire (Fnett), trop c’est trop. Il n’est plus question de fermer les yeux sur la multitude d’infractions qui portent préjudice au secteur. Son nouveau président, Abdellah Alaoui Mdaghri, élu le 4 juillet dernier, compte tout faire pour accélérer l’adoption du projet d’amendements présenté en 2008.

Légende Image: 

Abdallah Alaoui Mdaghri, président de la Fnett: «Pourquoi pénaliser les opérateurs en imposant une caution de près de 1,5 million de DH, très importante pour les entreprises et insignifiante pour la CDG?»

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources