mis à jour le

Macky Sall, président sénégalais : «Un Sénat peut parfaitement se comprendre dans une démocratie»

Le président sénégalais, Macky Sall, a effectué une visite d'amitié et de travail du 20 au 22 juillet 2013 au pays des hommes intègres. Intégration sous-régionale, relations bilatérales entre le Sénégal et le Burkina Faso, crise malienne ; ce sont là autant de sujets qui étaient au menu de ce séjour au terme duquel un communiqué final conjoint a été lu. Comme il fallait s'y attendre, la question du Sénat (NDLR : institution supprimée au Sénégal et dont la mise en place fait actuellement des vagues au Burkina)  s'est invitée à la conférence de presse animée par les deux chefs d'Etat. «Les institutions et les modèles démocratiques pour chaque pays dépendent de la réalité historique de ce pays», a souligné à ce propos Macky Sall pour qui «un Sénat peut parfaitement se comprendre dans une démocratie».

président

AFP

Tanzanie: le président Magufuli "attristé" par la mort des Casques bleus en RDC

Tanzanie: le président Magufuli "attristé" par la mort des Casques bleus en RDC

AFP

Zimbawe: le nouveau président appelle

Zimbawe: le nouveau président appelle

AFP

Cameroun: le président Biya dénonce les "attaques

Cameroun: le président Biya dénonce les "attaques

Sénégalais

AFP

Les Sénégalais élisent leurs députés malgré des problèmes d'organisation

Les Sénégalais élisent leurs députés malgré des problèmes d'organisation

AFP

Réparation d'une "injustice": 28 tirailleurs sénégalais redeviennent Français

Réparation d'une "injustice": 28 tirailleurs sénégalais redeviennent Français

AFP

Centrafrique: un Casque bleu sénégalais tué

Centrafrique: un Casque bleu sénégalais tué

sénat

AFP

Sénat supprimé en Mauritanie

Sénat supprimé en Mauritanie

AFP

Les Mauritaniens se prononcent par référendum sur la suppression du Sénat

Les Mauritaniens se prononcent par référendum sur la suppression du Sénat

AFP

Nigeria: le président en "bonne santé", selon le président du Sénat

Nigeria: le président en "bonne santé", selon le président du Sénat